Web prévention : un QR code pour prévenir les IST


Clarisse Luiz 10 juillet 2019

Un QR code pour ne pas avoir « l’R Q ».

Le web-service , disponible auprès du grand public depuis le mois de mai propose de signifier anonymement un risque de contamination par une IST à ses partenaires sexuels afin d’améliorer la qualité du dépistage.

La prévention avant tout

L’idée de Massimo Pibiri et de Santé publique est simple : « En lançant HealthProver, nous avons pour objectif de contribuer à orienter les personnes les plus exposées vers les services de santé appropriés le plus tôt possible en cas de risque supposé. »

Son service Web doit ainsi contribuer aux stratégies de prévention combinées d’infections sexuellement transmissibles. Un service d’urgence plus que nécessaire, notamment auprès des jeunes, si l’on prend en compte les dernières conclusions publiées par  : le nombre de nouveaux diagnostics d’infections à Chlamydia et à gonocoque est en augmentation régulière depuis 2016, notamment auprès des plus jeunes (15-24 ans).

En pratique

Dans la pratique, l’utilisateur se crée un compte sur la plateforme sécurisée. Avant un rapport sexuel, il flashe le code de son partenaire. Dans le cas d’une contamination avérée par une IST, l’utilisateur peut alerter anonymement ses partenaires pour leur suggérer un dépistage. De la même manière, l’utilisateur est régulièrement invité à se faire dépister.

Un service adapté aux jeunes, mais pas que…

HealthProver est une manière très techno, presque futuriste de concevoir les rapports sexuels. Elle est idéale pour les jeunes convertis aux applications simples et rapides et qui ont été habitués à ne rien payer. Mais ils ne sont pas les seuls concernés : la population homosexuelle, dont certaines pratiques peuvent augmenter le risque de VIH,  le milieu libertin, comme les professionnels du sexe sont également dans la ligne de mire de cette sensibilisation.  

(Photo à la une : HealthProver)

À lire aussi…

La campagne de prévention choc du ministère de la santé !

Nouvelle campagne : Durex s’attaque aux IST


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru