Le clitoris peut perdre sa sensibilité à cause des sextoys ?


Sensuelle Estelle 22 novembre 2019

À trop utiliser son sextoy favori, la sensibilité du clitoris peut-elle être affecter ? Existe-t-il d’autres danger concernant l’utilisation des jouets érotiques ? On vous répond.

Le clitoris peut perdre sa sensibilité à cause des sextoys ?

Ah le clitoris et ces 8000 terminaisons nerveuses, un « outil » clé pour atteindre l’apogée du plaisir féminin (même si ces derniers temps, son rôle serait sujette au débat)… Et quoi de mieux que vos doigts de fées pour atteindre le Nirvana en moins de 5 min ? Vous pensiez plutôt à un stimulateur clitoridien ? À l’aube de la révolution des sextoys féminins, le tout premier Womanizer faisait déjà des ravages : parmi 50 participantes américaines s’étant prêtées au test, « « . Et « 98% ont déclaré vouloir avoir un Womanizer pour continuer à l’utiliser« . Sa technologie à air pulsé en convainc déjà plus d’une. Et (tous nos chiffres sont à prendre avec des pincettes), lors de la masturbation, les risques de devenir accro s’intensifient…

Mais trop de sextoys, tue-t-il la sensibilité du clito ?

« Il n’existe aucune preuve empirique que l’utilisation de vibro puisse causer une désensibilisation sur le long terme du clitoris » éclairci le neuroscientifique et sexologue, Nan Wise, dans une interview de . Mais d’un autre côté, les vibrations d’un sextoy peuvent influer sur la sensibilité du clitoris, voire du vagin… Mais de manière temporaire ! , des scientifiques avaient déjà noté un cas d' »engourdissement génital » chez 16% des femmes participantes. Seules 0,5% d’entre elles ont perdu leur sensibilité plus d’une journée.

souligne qu’une « une désensibilisation peut apparaître quand l’organe est stimulé de façon intensive et répétitive« . « Notre corps et notre cerveau retiennent les sensations et s’y habituent très vite » ajoute-t-elle. Et en particulier, si « on prend des sextoys avec une intensité vibratoire de plus en plus grande » . « Et si le clitoris s’habitue à avoir de telles vibrations pour déclencher l’orgasme, après si elles n’ont pas cette vibration très intense, les choses ne se passeront pas bien. »

Pour éviter cette situation, Sylvain Mimoun préconise de ne pas utiliser les sextoys qui sont branchés « sur secteur, parce qu’ils ont de très grandes vibrations. »

Les sextoys, d’autres risques pour la santé ?

  • Pour les IST ?

Vous voulez prêter votre jouet à votre partenaire ? Attention, il est impératif de le nettoyer avant et pas seulement avec de l’eau ! Un savon antiseptique est nécessaire pour éliminer tous les microbes et bactéries qui traînent sur le jouet. Si vous êtes dans le feu de l’action ou que vous n’avez pas la possibilité de faire un bon nettoyage, optez pour un préservatif (sauf si vous vous dépistez).

Attention si votre jouet s’aventure dans un vagin, après être passé dans un anus, c’est nettoyage obligatoire ou préservatif ! Les germes que contient le rectum peuvent dérégler la flore vaginale.

  • Le composition des sextoys ?

En règle générale, les matières qui composent les sextoys ne sont pas nocives. En revanche, oubliez tous ceux qui contiennent des phtalates, du bisphénol ou d’autres substances nocives ou allergènes, ce qui est notamment le cas avec les sextoys en jelly.

À lire aussi >> Les matériaux des sextoys : comment choisir ?

  • La taille des sextoys ?

Il est nécessaire de faire attention aux sextoys de grande taille, si vous n’êtes pas dans de « bonnes conditions » ! C’est-à-dire s’il n’y pas d’excitation, de lubrification vaginale correcte, par exemple, ou si l’anus n’est pas suffisamment dilaté et lubrifié, évitez les gros sextoys. Et ne forcez jamais si votre corps n’est pas « prêt ».

À lire aussi…

Ce sextoy compte le nombre de calories que vous avez brûlé !

Enby : le premier sextoy non genré


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru