Le test du sextoy, Fairy Turbo


La rédaction 29 juin 2016

Le célèbre Fairy, vibromasseur japonais ultra puissant réputé pour faire grimper les femmes aux rideaux en un temps record, a été revisité dans une nouvelle version. Le Fairy Turbo promet davantage de puissance, ainsi que de nombreuses améliorations. Eglantine l’a testé pour vous.

Emballage et accessoires

Le Fairy Turbo est emballé dans une boîte en carton, dans un style japonais kawaii, qui combine représentations du sextoy, papillons et fées. Une pochette en tissu rose duveteux permettra d’y ranger le sextoy après déballage.

Capture d’écran 2016-06-29 à 16.31.11
Présentation

À l’instar de son prédécesseur, on pourrait prendre le Fairy Turbo pour une sorte de micro de karaoké pour fillettes, avec sa tête blanche arrondie et son manche rose d’où dépasse un long câble électrique. Il est, lui aussi, en plastique rigide, avec un cou flexible. On notera toutefois quelques différences visuelles : notamment l’absence de stries sur la tête du Turbo qui, étant parfaitement lisse, est beaucoup plus facile à nettoyer, et un plus grand nombre d’orifices d’aération.
Comme le Mini, le Fairy Turbo fonctionne sur secteur, mais son câble est plus long : 2,50 m, contre 2 m pour celui du Mini. Dit comme ça, cela ne semble pas grand-chose, mais ces cinquante centimètres supplémentaires donnent une liberté de mouvement accrue lorsqu’il s’agit d’utiliser le vibro dans le lit, branché sur la prise du chevet.

Commandes

Les commandes sont minimalistes mais pratiques : une simple molette permet, d’un doigt, de faire varier à souhait et avec précision la puissance des vibrations.

Niveau sonore

Vos voisins étaient soulagés d’apprendre que vous vous apprêtiez à acquérir un nouveau vibro, espérant que celui-ci soit moins bruyant que votre cher Fairy ? Dites-leur de ne pas se réjouir trop vite : question niveau sonore, le Turbo est dans un registre équivalent, voire pire que le modèle précédent. Mieux vaut ne pas avoir de murs trop fins, ou il vous faudra trouver une explication à ce drôle de bruit de mixeur qu’ils entendent régulièrement provenir de votre chambre…

Efficacité

Capture d’écran 2016-06-29 à 16.20.14
Le Fairy Turbo est d’une puissance impressionnante, encore plus que le premier Fairy filaire, le Mini. Mais un vibro puissant à ce point est-il réellement nécessaire ? Cela dépend de l’usage qu’on lui destine.
En l’appliquant directement sur mon clitoris, je n’ai jamais osé le pousser à fond : les vibrations seraient alors bien trop fortes pour une zone aussi sensible, et j’arrive à l’orgasme bien avant d’avoir atteint l’intensité maximale.
Toutefois, cela autorise la mise en œuvre d’autres techniques de stimulation, plus détournées. Entre autres, une utilisation par-dessus les vêtements est possible et fait son effet – à condition, bien entendu, de porter des habits moulants et doux. Mais l’usage le plus intéressant est l’application indirecte, en jouant sur la propagation des vibrations. En effet, en appuyant la tête du sextoy dans une zonevoisine du clito sans toucher celui-ci, lorsqu’on approche la puissance maximale, les vibrations deviennent suffisamment intenses pour aboutir très facilement à un orgasme. Le tout, avec beaucoup moins de frottements, ce qui permet de réitérer l’opération plus longtemps.

Conclusion

Les plus :

  • sa puissance et son efficacité redoubtable ;
  • sa tête lisse plus facile à nettoyer que celle du Fairy ;
  • son câble plus long qui permet une grande liberté de mouvements.

Le moins :

  • son niveau sonore très élevé.

Le Fairy Turbo est un excellent vibro, encore plus puissant que le Fairy, et avec quelques améliorations pratiques : un vibro idéal pour des orgasmes clitoridiens à répétition.

N’hésitez pas à aller visiter le site d’Eglantine : 

À voir aussi >>

Eglantine, testeuse de sextoys
Interview avec Eglantine, notre testeuse de sextoys
« Eglantine, c’est cette belle rousse qui teste chaque mois pour cmsforever.ru un nouveau sextoy ! Vous pouvez la suivre sur notre plateforme VOD et dans son blog « Objets de Plaisir ». Pour mieux la découvrir, nous lui avons posé quelques questions. Rencontre avec une femme qui a fait du plaisir sa passion ! »

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru