La syphilis est bien revenue


La rédaction 3 mai 2016

On pensait la maladie des poètes maudits éradiquée depuis les années 1990, mais elle a fait un grand retour au tournant des années 2000 sans décroître jusqu’à aujourd’hui.
Petit focus sur la syphilis, ses symptômes et son traitement.

Baudelaire et Maupassant en sont morts… ­François 1er, Nietzsche, on en est moins sûr aujourd’hui, mais tout comme Van Gogh, Schubert, Musset, Flaubert, Manet, Joyce, Wilde ou encore Verlaine, ils l’ont bien eue ! Quoi qu’il en soit, ce mal français ou mal de Naples, également affublé du sinistre sobriquet de vérole, a frappé nombres d’illustres personnages qui en moururent comme n’importe quel quidam. Comme par exemple ces verriers qui ont réussi à faire reconnaître leur affliction comme maladie professionnelle par la justice française en 1898… Les cannes de soufflage qu’ils utilisaient les uns après les autres étaient parfois porteuses de la maladie.

La longue pénitence du poète

Notre bonne vieille syphilis est une infection sexuellement transmissible due à la bactérie qui a donné son nom à un groupe de rock français : tréponème pâle. Une ulcération de la peau (le chancre) apparaît, généralement au niveau des parties génitales dans les trois semaines après l’inoculation. Il s’agit du point d’entrée de la bactérie. Le chancre, un à deux centimètres de large, cartonneux au toucher et pas douloureux, peut être apparent sur le gland, la langue ou la vulve par exemple, mais il peut aussi être caché, à l’intérieur du vagin ou au niveau des amygdales, plus sournois. C’est le contact sexuel direct avec le chancre qui rend la maladie très contagieuse, même pour les rapports bucco-génitaux.

Dans les mois suivants, le tréponème va se propager dans tout le corps. La manifestation principale de ce stade de la maladie consiste en des rougeurs sans démangeaison au niveau des muqueuses et de petites taches rosées un peu partout sur la peau. Il s’agit du stade secondaire qui peut durer environ une année. Parfois, les signes observables peuvent disparaître et ce même sans traitement, mais la syphilis reste bien présente dans le sang et est donc transmissible.

Le troisième stade de développement est devenu rare sous nos latitudes et survient trois à quinze ans après l’apparition du chancre. Sans traitement, le patient va présenter des atteintes des systèmes nerveux et cardiovasculaire. Tous les organes peuvent être touchés y compris le squelette. Ce stade du développement favorise statistiquement la transmission du VIH, auquel cas les complications neurologiques peuvent s’avérer plus graves encore et récurrentes.

Merci la pénicilline

On peut traiter la syphilis à tous les stades de développement de la maladie avec une rémission complète grâce à la pénicilline utilisée depuis les années 1940, mais il est de la plus haute importance d’agir tôt après l’inoculation pour éviter la transmission à d’autres partenaires et les complications neurologiques qui peuvent apparaître ensuite.

Syphilis, le retour

Maladie d’un ancien temps, direz-vous… C’est effectivement ce qu’on croyait jusqu’au tournant des années 2000. Malheureusement, toutes les études occidentales le confirment depuis une quinzaine d’années : elle est bien revenue et elle n’a pas fini de frapper. Une dernière étude inquiétante a révélé que le tréponème était de plus en plus résistant aux traitements, et qu’en outre de nombreuses étaient à présent allergiques à la pénicilline. Pire, les chiffres sont à la hausse : chaque année 5,6 millions de personnes sont contaminées dans le monde… L’équivalent de la population totale du Danemark ! Une tendance qui a également été constatée en France, dans toute l’Europe et aux États-Unis. On dénombre environ un millier de nouveaux cas chaque année dans l’Hexagone. Les homosexuels et bisexuels sont particulièrement invités à la plus grande prudence dans leurs rapports, puisque 75 % des cas les concernent… Protégez-vous !

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé, vous aimerez aussi >> Ces maladies vénériennes méconnues


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru