Vos bijoux pourraient bientôt remplacer votre pilule contraceptive !


Clarisse Luiz 18 avril 2019

Il se pourrait que vos bijoux fassent office d’accessoires de mode mais aussi de contraceptifs…

Un rapport publié dans le, fait vent d’une technique avancée d’administration de contraceptifs hormonaux par via des supports inattendus… des bijoux ! Boucles d’oreilles, colliers, bagues, des montres-bracelets… tous ces accessoires pourraient faire partie intégrante de notre future contraception si l’on en croit l’annonce du Georgia Institute of Technology dans un communiqué de presse.

Comment ça marche ?

Ces accessoires seraient dotés de minuscules patchs qui contiennent les hormones contraceptives. Ils seront placés sur la zone du bijoux qui entre en contact avec la peau permettant ainsi aux hormones d’être absorbées par le corps.

Si les patchs contraceptifs existent déjà, ils sont pour l’instant bien plus grands que des bijoux. Mark Prausnitz, l’auteur de cette étude explique à : « Nous prenons cette technologie établie, nous réduisons le patch et utilisons des bijoux pour faciliter son application« .

Le contraceptif parfait ?

« Plus il y aura d’options de contraception, plus les femmes seront satisfaites. Comme porter des bijoux peut déjà faire partie du quotidien d’une femme, cette technique peut faciliter l’utilisation du contraceptif », a déclaré Mark Prausnitz du Georgia Institute of Technology dans un communiqué de presse. « Cette technique pourrait permettre plus efficacement aux femmes de prévenir les grossesses non désirées. »

Cette nouvelle méthode pourrait rendre la contraception un peu plus attrayante de par sa discrétion et son utilisation. 

À quand sur le marché ?

Le concept a pour le moment été testé sur des animaux : d’abord sur des oreilles de porc puis sur des rats sans poil. Pour imiter le retrait des boucles d’oreilles pendant le sommeil, les chercheurs ont appliqué les patchs sur les animaux pendant 16 heures, puis les ont retirés pendant huit heures. L’équipe a constaté que même si le taux d’hormones diminuaient lorsque les boucles d’oreilles étaient retirées, le patch pouvait toujours générer la quantité d’hormones nécessaire pour une contraception efficace.

Si aucun test humain n’a encore été réalisé, ces tests initiaux suggèrent que les bijoux contraceptifs peuvent être une contraception envisageable pour les femmes dans un futur proche.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Pénurie de gynéco : quelles alternatives ?

Des chercheurs américains développent un patch contraceptif longue durée !


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru