Le sexe n’a pas d’âge !


Sensuelle Estelle 6 septembre 2019

Non, les vieux ne jouent pas uniquement à la belote ! Ils font aussi du sexe.

sexe sexualité vieux jeune

Le site Terre des Seniors lève le voile sur les pratiques des plus  de 50 ans. Les seniors d’aujourd’hui voyagent, font du sport, multiplient les activités… Et ils considéraient que le sexe doit avoir toute sa place dans leur vie.

La vie sexuelle des aînés ?

Savez-vous par exemple que : un tiers des plus de 70 ans font l’amour au moins deux fois par mois ? ; 95 % des seniors pensent que le sexe ne connaît pas de limite d’âge ? ; 13 % trouvent que leur libido a augmenté ? C’est en tout cas, ce que nous révèle . Plus que jamais, l’âge est avant tout un état d’esprit ! Nos seniors sont bien dans leurs corps, ils croquent la vie à pleines dents et n’ont pas du tout l’intention de s’ennuyer sous la couette. Ils sont ainsi 45,6 % à être pleinement satisfaits de leur vie sexuelle et seulement 20,4 % à trouver que c’était bien mieux avant…

Ils jouent les cartes de l’imprévu, de la spontanéité et de l’aventure : 46,7% des répondants aiment faire l’amour au beau milieu de la journée, 73% offrirent régulièrement un accessoire coquin à leur partenaire pour Noël et 82,8% regardent des films érotiques

Et pour cause : pour 64,8 % des répondants, le vieillissement du corps de leur conjoint n’a rien changé à leur sexualité. Ils sont d’ailleurs en pleine possession de leurs moyens puisque seulement 13,3 % des seniors ont déjà testé le viagra. Les autres (59 %) l’affirment sans complexes : ils y penseront… quand ils seront vieux ! Enfin, il faut noter que nos aînés sont désormais aussi connectés que les autres. Une étude récente réalisée par Ipsos a ainsi montré que les trois quarts d’entre eux utilisent Internet au quotidien. Ils sont ainsi 53,3 % à espérer qu’Internet puisse les aider à rencontrer quelqu’un et 10,9 % ont déjà eu la chance de vivre une relation par ce biais-là.

Et côté jeune alors ?

Certains jeunes s’amuseraient tout autant, mais seraient plus portés sur l’idée d’avoir un orgasme. Pourtant, le déclin de leur vie sexuelle serait plus présente qu’on ne le croît.

La baisse de libido chez les jeunes existerait bel et bien, et ce principalement à cause de la dépendance aux écrans. Si bien qu’une étude avait montré qu’un Français sur quatre préfèrerait vivre sans sexe que sans smartphone. C’est dire ! Et les troubles érectiles dont sont victimes certaines hommes, sont aussi à prendre en compte, et visant de plus en plus les moins de 35 ans (33% en moyenne).

La pornographie est une cible très prisée pour expliquer ce désir fuyant. , affirmerait d’ailleurs que « le problème, c’est que la sexualité, pour se construire, a besoin de beaucoup d’imaginaire. La pornographie, c’est un peu un ‘viol de l’imaginaire’, pour reprendre la formule d’une autre sexologue. Cela les met tout de suite face à des images, sans qu’ils aient eu le temps de s’imaginer par eux-mêmes ce qu’était la sexualité. Et l’image s’imprime très vite dans le cerveau. On dit qu’elle équivaut à 5.000 mots. Elle est donc très forte émotionnellement et marque beaucoup. »

Les jeunes, devraient-ils s’inspirer de leurs aînés ?

À lire aussi…

Panne d’érection ? On vous dit tout sur ce mal-être masculin…

Pornhub donne une leçon d’éducation sexuelle aux seniors


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru