Quand la sensibilité du clitoris et du gland pose problème


Clarisse Luiz 23 mai 2019

La masturbation n’est pas la seule cause de vos problème de sensibilité !

Quand la sensibilité du clitoris et du gland pose problème - cmsforever.ru

Homme ou femme, tous les corps ne réagissent pas de la même manière à la stimulation. L’interprétation que le cerveau fait d’une sensation intime varie d’une personne à l’autre. Par exemple, certaines ont un clitoris hypersensible, difficile à toucher, alors que d’autres ont besoin de pressions appuyées pour parvenir à avoir un orgasme. Si les causes ne sont pas toujours évidentes, le manque de sensibilité ou à l’inverse l’hypersensibilité des organes génitaux peuvent être un véritable frein à une sexualité épanouie.

Les causes de l’hypersensibilité

Après un rapport ou un orgasme, l’hypersensibilité de gland ou du clitoris est une sensation de douleur classique. Une période de récupération est nécessaire, pendant laquelle l’individu n’est plus réceptif aux stimulations sexuelles.

Pendant le rapport, l’hypersensibilité est causée par une excitation extrême. Elle affecte les hommes, qui souffriront d’éjaculations précoces, comme les femmes qui elles auront des orgasmes prématurés.

À lire aussi > Sexualité féminine : quand l’orgasme n’est pas le bienvenu et Je vais, je vais et je me retiens

Les causes du manque de sensibilité

Un manque de sensibilité dans le clitoris se traduit par une absence d’excitation. Quelle que soit la stimulation, rien n’y fait. Souvent, le problème est d’ordre psychologique, avec des difficultés à se laisser aller au plaisir dans n’importe quelle circonstance.

Chez l’homme, la perte de sensibilité du gland peut être due à la prise de médicaments, ou à des troubles psychiques.

La masturbation, grande coupable ?

L’hypothèse selon laquelle l’excès de masturbation affecterait la sensibilité du gland ou du clitoris revient souvent. Si on ne peut pas l’affirmer avec certitude, une étude menée par l’ auprès de personnes accro à la masturbation montre qu’elle aurait vraiment un impact non négligeable. 29% des sondés ont affirmé avoir remarqué une baisse de sensibilité de leurs organes génitaux.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Tout ce que vous devez savoir sur l’orgasme

Addict à la masturbation : ces signes qui ne trompent pas


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru