Je me suis laissée emporter dans une dispute, que penser ?


Frédérique Hédon 6 septembre 2019

Je ne sais plus quoi penser. Lors de notre dernière dispute (cela nous arrive souvent), mon mec m’a vraiment poussée à bout… Je n’en pouvais plus et je lui ai dit que j’avais envie de le gifler tellement il m’énervait. J’ai joint le geste à la parole et au lieu d’esquiver, il s’est laissé faire, puis il est venu vers moi pour m’embrasser. Il s’est excusé et m’a dit qu’il l’avait bien mérité et que je devais débuter par cela s’il recommençait. J’avoue être perplexe…

dispute gifle couple

> La réponse de notre sexothérapeute, Frédérique Hédon

C’est avéré, il existe de nombreuses variantes dans la manière dont chaque couple trouve son propre équilibre, à la fois émotionnel et sensuel. Et il est vrai que cela peut passer par une alternance de conflits et de réconciliations pouvant même aller jusqu’à en venir aux mains. Il ne faut donc pas porter un jugement trop radical sur l’événement que vous décrivez. Toutefois, il me semble que vous avez raison de vous sentir perplexe devant la réaction de votre compagnon. Plutôt que d’en arriver à des gifles quand il a réussi à vous exaspérer à ce point, il serait nettement préférable que les disputes aillent moins loin et soient moins violentes ! Sinon, c’est lui donner le feu vert pour ne pas chercher à se maîtriser dans ses attitudes et ses paroles, quitte à se faire punir quand il a dépassé les bornes. C’est une attitude immature qui risque de vous lasser rapidement si vous laissez faire, à moins, bien sûr, que cela vous convienne à vous aussi, ce qui ne semble pas le cas du fait de votre lettre et de vos commentaires inquiets.

(Image à la une : Getty Images)

A lire sur le même sujet

>Couple : les disputes nous font grossir

Étiquette:
À propos de l’auteur
Frédérique Hédon

Frédérique Hédon

En tant que médecin généraliste, Frédérique Hédon a rapidement compris l’importance de la santé sexuelle sur l’équilibre des individus et des couples. C’est ce qui l’a amenée à devenir médecin sexologue et andrologue, tout en se formant à la pratique de la psychothérapie individuelle et conjugale, aux thérapies comportementales, à l’hypnose et à la relaxation. Consultante dans le service de Médecine Interne, elle a créé l’une des toutes premières consultations hospitalières de sexologie à l’hôpital Henri Mondor. En tant que présidente du SNMS (syndicat national des médecins sexologues), elle a activement participé à la reconnaissance de la pratique médicale de la sexologie en France. Membre de la SFSC (société française de sexologie clinique), de l’AIUS (association inter universitaire de sexologie), de l’EFS (Fédération européenne de sexologie) et de l’ISSIR (Société internationale de médecine sexuelle et impuissance), elle a participé à de multiples projets de recherche et d’enseignement en France et aux États-Unis, dont les essais cliniques pour les médicaments destinés à soigner les troubles de l’érection. Auteur de Chagrins d’amour (Larousse, 2008) et de La sexualité féminine (Flammarion, 1999), Frédérique Hédon a également écrit de nombreux articles pour la presse médicale pour la presse grand public (Voici, Top Santé, Marie-Claire...) Elle conseille les lecteurs du magazine cmsforever.ru depuis plus de dix ans.

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru