Peut-on attraper une infection sexuellement transmissible en pratiquant des fellations ?


25 mars 2015

Je vous écris car je viens de faire la connaissance d’un garçon. Nous avons très envie de faire l’amour. Bien entendu, nous allons mettre des préservatifs, ce qui est tout à fait normal. Par contre j’aimerais savoir si je risque d’attraper des IST (sida) en lui faisant des fellations ‘

Vous avez parfaitement raison de chercher à en savoir plus sur les IST et leurs modes de transmission au moment où vous envisagez une nouvelle relation amoureuse et sexuelle. C’est le comportement d’une personne responsable.
Tout d’abord, il faut préciser le sens exact du terme : IST signifie « Infections Sexuellement Transmissibles », et les IST ne se limitent pas au sida. On parle d’IST pour toutes les infections dont la transmission est sexuelle, comme l’herpès génital, par exemple ; le sida en fait partie, et reste la plus grave de toutes, ainsi que l’hépatite B, qui est sexuellement transmissible. On peut aussi contracter d’autres IST qui n’ont rien à voir avec le sida et qui se soignent, pour la plupart, une fois qu’elles ont été diagnostiquées. Par ailleurs, les IST sont des maladies infectieuses, susceptibles d’être transmises non seulement par des contacts sexuels directs (rapports vaginaux ou anaux), mais aussi par des contacts sexuels indirects (caresses bucco-génitales ou bucco-rectales). Il existe de nombreuses IST, dont la plupart sont responsables d’affections locales comme des irritations ou des pertes vaginales anormales. Au moindre doute, allez demander l’avis de votre médecin, il saura vous guider et vous soigner. En ce qui concerne le sida, la première précaution, bien sûr, c’est de mettre des préservatifs tant que vous n’avez pas reçu les résultats de vos tests VIH (virus du sida). Pour les fellations, une façon simple de ne pas prendre trop de risques (encore une fois, ce n’est pas sûr à 100 %) est de demander à votre copain de ne pas vous éjaculer dans la bouche. Il faut tout de même savoir que le sexe masculin sécrète également durant l’excitation un autre liquide que le sperme, sorte de lubrifiant naturel. Il persiste un doute sur le risque de transmission du VIH par ce liquide préséminal. On l’a dit et répété, le risque zéro n’existe pas.
Si vous voulez une sécurité totale, mieux vaut mettre un préservatif pour la fellation (moins sympathique, on le sait, mais plus sûr en attendant). Tout ceci bien sûr tant que vous n’avez pas le résultat négatif du test et la certitude que votre partenaire n’a pas d’autres relations sexuelles non protégées.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru