Peut-on attraper le SIDA en pratiquant le cunnilingus ?


25 mars 2015

Je voudrais vous poser une question à laquelle je ne trouve pas de réponse. Il me semblait qu’on pouvait être contaminé par le VIH si l’on est en contact avec les sécrétions vaginales. Mais, en lisant votre revue, je constate que beaucoup de personnes lèchent le sexe d’une femme qu’ils rencontrent pour la première fois. Y a-t-il risque de contamination du sida avec cette pratique, et est-il risqué de se faire sucer par une fille atteinte du sida ‘ J’attends votre réponse avec impatience.

Si l’on présuppose que la femme que l’on lèche est séropositive, le risque de contamination pour celui ou celle qui lèche reste théoriquement faible, car la charge virale est assez peu importante dans les sécrétions vaginales. En revanche, le risque est plus important lorsqu’il y a contact avec le sang de la partenaire, notamment durant les règles, ou encore si celui qui lèche présente des petites lésions dans la bouche ou sur les lèvres. Vous pouvez toujours vous protéger en utilisant une digue dentaire (carré de latex que l’on trouve en sex-shop) ou plus simplement un préservatif masculin découpé dans la longueur et posé entre la vulve et votre bouche. La salive ne véhiculant pas le VIH, vous ne risquez pas de contaminer une femme en la léchant,sauf si votre bouche présente des saignements. C’est la même chose pour la fellation : si le sexe sucé présente des portes d’entrée au virus (petites lésions sur la muqueuse du gland) et que la personne qui suce est séropositive et a des blessures dans la bouche ou sur les lèvres, il existe un risque (faible, car la salive est protectrice) de contamination. Dans tous les cas, la meilleure protection reste le préservatif.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru