Mes saignements après la masturbation sont-ils normaux ?


25 mars 2015

Je me permets de vous écrire aujourd’hui pour vous faire part de mes préoccupations. La première concerne la masturbation : quand je me caresse, je ressens des spasmes et des contractions, je jouis très fort, mais un liquide rouge noirâtre s’écoule ensuite de mon vagin, et je ne sais pas à quoi c’est dû. Je précise que je n’introduis rien dans mon sexe, à part mes doigts. Cela m’empêche de me caresser devant mon copain de peur de l’effrayer !La deuxième concerne les rapports : je ne mouille pas beaucoup, même si mon vagin est humide. Après un rapport, j’ai des déchirures à l’entrée du vagin, ce qui m’empêche d’avoir deux pénétrations de suite. J’utilise depuis peu un lubrifiant, mais mon copain est tellement impatient de me prendre que je n’ai pas le temps de l’appliquer. Pouvez-vous me conseiller un remède pour mieux mouiller et pouvoir ainsi profiter au maximum de mes rapports ‘ La troisième concerne les douleurs des règles : depuis quelques mois, c’est devenu un véritable enfer ! J’ai mal dans tout le ventre, et ça dure deux à trois jours après la fin des pertes. Pourtant, je prends la pilule depuis 1997 et j’ai fait une échographie qui n’a rien révélé d’anormal. Je suis obligée d’attendre plusieurs jours pour avoir des rapports, sinon les mouvements de va-et-vient sont intolérables. Mon copain ne le comprend pas, et cela crée des difficultés dans notre couple. J’espère vraiment que vous pourrez m’aider à venir à bout de toutes ces préoccupations.

Même s’il n’est jamais possible de faire un diagnostic à distance, tout ce que vous racontez dans votre lettre fait penser à une maladie gynécologique pour laquelle il faut impérativement consulter un spécialiste et faire des examens complémentaires. Il n’est absolument pas normal d’avoir des saignements après la masturbation, si fort soit l’orgasme. Il n’est pas normal non plus d’avoir sous pilule des règles tellement douloureuses qu’elles vous empêchent d’avoir des rapports sexuels pendant les pertes et les jours qui suivent la menstruation. Au moment où vous avez commencé à prendre la pilule, tout était peut-être normal, mais c’était il y a dix ans. Il vous faut refaire un bilan complet. Par ailleurs, il n’existe pas de traitements pour augmenter la lubrification. Il faut faire comprendre à votre copain qu’il doit vous laisser le temps d’appliquer le lubrifiant. La vulve est une zone sensible et assez fragile que l’homme doit apprendre à respecter sur les conseils de sa partenaire.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru