Alterner sodomie et pénétration vaginale est-il risqué ?


25 mars 2015

Mon ami et moi pratiquons la sodomie depuis peu. Il y a une chose qui nous excite beaucoup tous les deux : nous voudrions qu’il me pénètre devant et derrière en alternant plusieurs fois. Cependant, j’ai lu que cela peut entraîner des risques de mycoses et de cystites. Pourtant (et je sais que ce n’est pas une référence), cela se fait dans les films pornographiques. Est-ce si dangereux que ça ‘ N’y a-t-il pas d’alternatives qui permettraient de le faire tout de même ‘

Ce que vous avez lu est vrai. Le risque infectieux pour le vagin est réel en cas d’alternance entre pénétrations vaginales et rectales. En effet, le rectum (partie terminale de l’intestin) contient des germes, en particulier des colibacilles, qui ne présentent pas de danger pour la muqueuse intestinale. Lorsque ces derniers sont mis en contact avec muqueuse vaginale et la muqueuse urinaire, ils peuvent provoquer cystites et infections vaginales. Bien sûr, l’infection n’est pas systématique, il s’agit uniquement d’un risque. Les moyens pour les pallier consistent soit à se laver avant d’alterner les pénétrations, soit à mettre un préservatif pour la sodomie. Les acteurs de films X acceptent parfois de courir ce risque, quitte à se soigner en cas d’infection, mais il ne faut pas oublier que l’on peut « tricher » lors des tournages en faisant croire à des pénétrations successives alors qu’il y a eu interruption.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru