J’aime mon homme mais je ne le désire pas, est-ce normal ?


Frédérique Hédon 13 décembre 2019

Je suis en couple depuis trois ans et demi. À un moment, on s’est séparés six mois, puis on s’est remis ensemble. J’ai eu quelques aventures à cette époque. Le sexe était meilleur avec ces mecs d’un soir qu’avec mon compagnon avec qui, au fond, je n’aime pas trop faire l’amour. Il est très gentil et je l’aime, mais au pieu, ce n’est pas ça. D’ailleurs, je ne le désire pas vraiment. Ai-je un problème ? Je me sens coupable.

J'aime mon homme mais je ne le désire pas, est-ce normal ?

Notre sexothérapeute, Frédérique Hédon, apporte sa réponse.

Je ne sais pas pourquoi, et je me suis souvent posé la question, on imagine toujours que le sexe et l’amour vont obligatoirement ensemble… Sans doute est-ce lié à notre atavisme romantique, où il nous faut forcément les associer. Or, c’est plus compliqué que cela, et de loin.

Avec certains êtres, l’attirance sexuelle est immédiate et l’entente physique se fait de façon naturelle, sans qu’il y ait à apprendre à se connaître. Et puis, il y a des êtres pour qui nous éprouvons des sentiments très forts et très profonds, alors que le désir n’est pas au rendez-vous. Dans ce cas-là, la plupart des gens (ou, plus exactement la plupart des femmes) se posent plein de questions et se demandent s’ils sont vraiment amoureux, s’ils ont un problème, si c’est de leur faute, etc. D’ailleurs, vous le dites vous-même, vous vous sentez coupable de ne pas le désirer alors que vous lui trouvez plein de qualités.

À une époque, maintenant assez lointaine, on choisissait son conjoint à partir de critères bien précis, qu’ils soient d’ordre religieux, moral ou social, sans se préoccuper de l’attirance sexuelle. Il fallait ensuite s’adapter à la situation pour faire des enfants ensemble. À l’heure actuelle, nous avons changé les codes et nous souhaitons trouver l’homme (ou la femme) capable de satisfaire toutes nos attentes, qu’elles soient sensuelles ou sentimentales. Ce n’est pas toujours facile, et vous êtes en train d’en prendre conscience.

Vous n’avez pas à vous en vouloir de ne pas le désirer plus que ça. En revanche, il serait préférable d’oser lui en parler, de façon à ce que vous puissiez y réfléchir ensemble et construire votre couple sur des bases plus saines. Il existe, en effet, des couples très heureux pour lesquels l’attirance sexuelle n’est pas ce qu’elle peut être chez d’autres, mais qui privilégient d’autres valeurs pour décider de construire leur futur ensemble.

D’ailleurs, l’asexualité illustre parfaitement cet exemple. Souvent mal comprise ou amalgamée d’une faible libido ou d’abstinence, cette orientation sexuelle se définit par un désintérêt total pour la sexualité.

(Photo à la une : Getty Images)

Autres conseils sexo…

Comment faire le deuil de ma vie de couple suite au divorce ?

Comment supporter une crise de couple suite à une envie de libertinage ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru