Conseils pour une masturbation féminine en solo (sans sextoy et sans les mecs !)


Sensuelle Estelle 11 septembre 2019

Se masturber avec son sextoy favori, c’est bien ! Mais si on retournait à la bonne recette de grand-mère ? (alias Madame cinq doigts…)

masturbation féminine femme sans sextoy doigt clitoris

La sexualité des Françaises en 2019 a fait l’objet , notamment en matière de sextoy : près d’une Française sur deux (43%) admettrait avoir utilisé un vibromasseur. Les sextoys possèderaient un grand pouvoir de séduction pour pimenter sa vie sexuelle. Et les marques redoublent d’ingéniosité pour nous procurer toujours plus de plaisir, ce qui pourrait bien nous rendre accro à force. Et pourquoi pas, revenir aux « basiques » de la masturbation ? On vous donne plusieurs façons de vous faire du bien sans la moindre présence d’un sextoy !

Rien que des caresses

La plus évidente des techniques : se caresser le clito’ ! Que vos doigts s’aventurent sous votre culotte à la recherche de cette boule magique, mais ne l’attaquez pas trop promptement. Cette zone reste très sensible, préférez alors une stimulation aux alentours jusqu’à atteindre cette montagne de plaisir.

Il n’existe pas de manière parfaite pour masturber son clitoris : en cercle, de bas en haut, de gauche à droite, à un doigt, à deux, à plus… Trouvez simplement la manière qui vous plaît et laissez-vous aller.

À travers la culotte

Franchir cette barrière de tissu n’est pas obligatoire : vous pouvez titiller votre clitoris même s’il reste caché. Une méthode qui peut séduire celles qui ont une sensibilité trop accrue de leur clitoris.

Mais préférez une matière douce pour votre culotte, qui ne soit pas désagréable lors de votre séance de masturbation.

Faites comme les hommes

Prendre exemple sur la masturbation masculine peut faire son effet : attrapez votre clitoris entre vos doigts, à la racine et faites des mouvements de va-et-vients.

Tapoter votre sexe

Pour rompre avec les quotidiennes caresses en douceur, vous pourriez en changer par des petites tapes : du bout de vos doigts, plus ou moins légèrement, tapotez vos zones sensibles.

Toute votre vulve

Vos lèvres, qui entourent votre clitoris, ne servent pas uniquement à le protéger. Et asticoter votre clitoris à travers les mouvements de vos lèvres peut se révéler être très excitant.

Un peu de fraîcheur

Faire rencontrer la chaleur de votre sexe avec un froid extrême peut être source d’un plaisir transcendant. Vous caresser à l’aide d’un glaçon (sans trop appuyer dessus pour ne pas l’anesthésier) pourrait vous faire un peu d’effet…

Et pourquoi pas, un peu de lubrifiant ?

Si vous ne mouillez pas suffisamment, la salive peut contribuer à rendre la zone glissante. Son seul défaut reste sa courte durée, contrairement au gel lubrifiant. En bonus, ces derniers peuvent parfois jouer sur la chaleur comme , ou sur le froid, comme , de la marque System Jo.

Frotti-frotta

Cette fois, vos doigts ne seront pas de la partie ! Le frottement, contre des objets (couette, oreiller…), va venir stimuler les zones sensibles de votre sexe. Cette technique peut être idéale pour susciter votre imagination, si par exemple vous chevauchez votre oreiller.

Ne vous concentrez pas que sur votre clitoris

Avec ses nombreuses zones érogènes, on pourrait presque croire que le corps est une zone érogène à lui tout seul. Les tétons, l’anus, les oreilles, les orteils et les fesses peuvent être particulièrement sensibles. Ne les oubliez pas lors de vos séances de plaisir solitaire….

À lire aussi…

Masturbation : le milking prostatique

La masturbation au féminin

Masturbation : pourquoi pas ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru