La macromastie : la maladie des seins qui ne cessent de grossir


Clarisse Luiz 12 avril 2019

« Mes énormes seins ont ruiné ma vie », explique Fiona une jeune anglaise atteinte de la maladie des seins qui grossissent sans fin…

Dans une interview accordée au , Fiona Hornby, une jeune anglaise de 25 ans atteinte de macromastie raconte son calvaireElle portait déjà un bonnet C quand elle avait 10 ans et aujourd’hui à l’âge de 25 ans sa poitrine a atteint le 125 J. Elle estime que ses énormes seins ont ruiné sa vie mais malheureusement pour elle, ils devraient encore continuer de grossir…

Une maladie qui gâche la vie

Cette maladie hormonale qui fait pousser les seins sans fin est due à un développement excessif des glandes et tissus mammaires. Les causes de ce développement sont encore inconnues,  la macromastie qui ne touche seulement que quelques femmes dans le monde n’a pas été suffisamment étudiée.

C’est seulement en 2015 que la macromastie de Fiona a été détectée. Depuis, elle raconte avoir les seins couverts de plaies, d’hématomes et d’éruptions cutanées. Sa poitrine est désormais si lourde, qu’elle lui cause des douleurs dorsales. Elle ne peut pas rester debout plus de cinq minutes et sortir de chez elle. Ses seins l’empêchent même de respirer correctement pendant la nuit et d’allaiter son fils de peur de l’étouffer.

En plus des problèmes physiques, la macromastie a un impact psychologique important sur les femmes qui en souffrent. “Mon amour-propre est au plus bas, je ne peux trouver aucun vêtement qui soit ajusté et je ne peux pas porter les mêmes vêtements que les gens de mon âge », explique Fiona.

Quel traitement ?

Le seul moyen pour permettre de vivre normalement est d’avoir recours à une réduction mammaire pour diminuer la taille des seins et l’adapter à sa morphologie. En France, cette opération est remboursée par la Sécurité Sociale ce qui n’est malheureusement pas le cas pour l’assurance maladie britannique qui la considère comme une opération de chirurgie esthétique et refuse de la financer. Fiona a donc lancé une cagnotte pour récolter 5 500 £, soit plus de 6300 €.

(Photo à la une : )

À lire aussi…

Sexualité féminine : quand l’orgasme n’est pas le bienvenu

Des seins géants sur les toits de Londres

Étiquette:

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru