Fausse bonne idée : le blanchiment du pénis !


Clarisse Luiz 19 avril 2019

Une clinique thaïlandaise de chirurgie esthétique a fait le buzz pour avoir proposé une procédure inattendue : le blanchiment du pénis.

Un hôpital thaïlandais propose une procédure inattendue mais qui contre toute attente fait grand bruit : le blanchiment du pénis. 

Blanchiment au laser

L’hôpital Lelux a commencé à proposer cette procédure il y a six mois et depuis le blanchiment pénien fait fureur à Bangkok ! 

« Nous recevons environ 100 clients par mois, trois à quatre par jour », a déclaré Bunthita Wattanasiri, responsable du département peau et laser de l’hôpital à l’Agence France Presse.

Cette engouement pour le blanchiment est sans aucun doute lié au culte de la blancheur encore bien trop entretenu dans les pays d’Asie. La croyance populaire définit le teint foncé comme celui des personnes exposées au soleil, qui travaillent encore dans les champs et qui sont pauvres. À l’inverse, la peau blanche est signe de richesse matérielle et d’appartenance à une classe sociale aisée.

On ne connait pas vraiment les motivations des patients si ce n’est leur âge, entre 22 et 55 ans et leur orientation sexuelle.

« Cette opération de chirurgie esthétique est populaire chez les hommes gays et les travestis qui prennent soin de leurs parties intimes et veulent être beaux sur tout le corps », a déclaré Popol Tansakul, directeur du marketing du Lelux Hospital.

Une affluence qui inquiète

Les autorités thaïlandaises ont exprimé leur inquiétude face au risque de la procédure pour la santé : « La peau des parties intimes est sensible. Ces opérations au laser peuvent provoquer des irritations, des allergies ou des inflammations », a déclaré le ministre de la santé dans un communiqué. Il a ajouté que cette procédure pouvait également avoir un impact sur le système reproducteur. Ironie du sort : ce type d’opération qui nécessite l’usage de lasers et peut causer des brûlures, des cicatrices et des taches et avoir l’effet inverse que celui recherché, à savoir un pénis plus foncé qu’à l’origine.

En France aussi…

La dépygmentation des parties intimes, est un vrai problème surtout pour les femmes qui sont nombreuses à complexer sur l’apparence de leur vulve. En France des produits cosmétiques dépigmentants contenant des substances dangereuses pour la peau circulent toujours. Utilisés à outrance, ces produits peuvent laisser des marques et des tâches indélébiles sur la peau. Pire encore, la peau s’atrophie et ne cicatrise plus, et des infections peuvent apparaitre quelques temps après l’application de ces crèmes.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Les risques de l’épilation intégrale

La tendance « zéro poils » chez les jeunes

Étiquette:

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru