Fantasme : faire l’amour avec une personne inconnue…


Sensuelle Estelle 26 septembre 2019

Faire l’amour avec une personne inconnue : un fantasme masculin ? D’infidèles ? Sans risques ?

fantasme coucher inconnu baiser sexe faire l'amour fantasme masculin infidélité risques

Cette peur de l’inconnu est-elle fondée ? Ou la grande inconnue ne serait-elle pas source d’excitation ?

Faire l’amour avec une personne inconnue : un fantasme exclusivement masculin ?

Beaucoup d’hommes fantasment à l’idée de s’envoyer en l’air avec un.e parfait.e inconnu.e : 97% des hommes accepteraient de retourner chez eux pour faire l’amour si une femme les abordent. Et 83% d’entre eux répondraient oui pour faire l’amour sur place « là, tout de suite, maintenant ». Ces chiffres révélés par , , évoquent une inégalité entre les hommes et les femmes.

Une seule femme sur les 120 sondées serait d’accord !

Faire du sexe avec un.e inconnu.e : un fantasme chez les infidèles ?

Avoir une aventure avec un.e inconnu.e ? 68% des femmes et 61% des hommes partagent ce fantasme, d’après . Ce site de rencontre extra-conjugale n’aurait interrogé que les membres inscrits, soit 2021 interrogés (1024 femmes et 997 hommes), un chiffre à prendre donc avec des pincettes.

L’infidélité serait excitante et passer le cap avec un.e inconnu.e éviterait de se faire griller : pas de nom, pas de numéro et/ou une chance minime que cette personne se trouve dans son entourage.

Des risques à baiser avec un.e inconnu.e ?

Vous avez ce fantasme de l’inconnu ? Attention, quelques précautions sont à prendre :

  • Si vous trouvez la personne sur un site ou une appli anonyme, évitez les rencontres directement chez elle ! Rien ne permet de connaître ses réelles intentions, un rendez-vous dans un lieu neutre est donc préférable.
  • Le but, c’est que ce soit uniquement pour une fois. Vérifiez que la personne soit sur la même longueur d’onde.
  • Et bien sûr, cette personne reste inconnue, on en dévoile le moins possible. Ou alors, vous pouvez inventer un faux nom, un faux métier.
  • Sans préservatif, les IST pourront être les bienvenues. Et la possibilité d’une éventuelle grossesse, s’il n’y a pas de contraception (pilule, stérilet…) autre que la capote.
  • Question pratique sexuelle, mieux vaut en rester au sexe « classique », c’est-à-dire sans menottes, sans attaches… Histoire de rester libre de ses mouvements (au cas où…).

À lire aussi…

Polémique : un couple fait l’amour en haut des pyramides de Gizeh

Le fantasme de la « beurette » vu par une Beurette

Réveiller son partenaire pour du sexe, bonne ou mauvaise idée ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru