Le « deep spot » : encore plus puissant que le point G ?


Clarisse Luiz 11 juillet 2019

Pourquoi ne pas ajouter le deep spot à la liste de vos zones érogènes ?

Lorsqu’il s’agit de plaisir féminin on pense généralement au clitoris et au point G. Très peu d’hommes et de femmes connaissent cette autre zone érogène : le deep spot. Plus difficile à trouver, il serait le centre du plaisir féminin.

Le deep spot : le point profond

Contrairement au point G, qui se situe près de l’entrée du vagin, le deep spot y est situé au plus profond, près du col de l’utérus. Il serait constitué de terminaisons nerveuses extrêmement sensibles, pouvant mener à des orgasmes très puissants.

  • Front spot 

Il est situé à environ 7 cm de l’entrée du vagin.

  • Back spot 

Il est situé sur l’autre paroi du vagin, à environ 9 cm. Ses effets seraient encore plus jouissifs que ceux du premier point.

Quelques pistes pour le stimuler…

Il y a plusieurs moyens de trouver votre deep spot. En solo ou en duo, avec vos doigts, ceux de votre partenaire, un sextoy, ou simplement lors d’une relation sexuelle.

En solo

A cause de sa localisation si profonde, le deep spot peut être compliqué à stimuler seule, mais c’est possible.

Il est plutôt recommandé d’utiliser un sextoy. Choisissez-en un préférablement courbé à son extrémité pour l’atteindre. Le point profond serait également plus sensible à la pression, avec des tapotements légers, qu’aux frottements. 

En duo

Il vaut mieux privilégier les positions qui permettent une pénétration profonde pour l’atteindre. La levrette est par exemple une position adaptée car on touche le col de l’utérus pendant la pénétration. L’indra, lorsque la femme est plongée sur le dos avec les jambes sur les épaules de son partenaire est également efficace pour les pénétrations profondes.

Il semblerait que le deep spot soit plus facile à stimuler quand la pénétrée se met au dessus lors de la pénétration. La position de l’andromaque,  la femme est maîtresse de l’angle et de la profondeur de pénétration est une position qui permet presque à coup sûr de stimuler le deep spot.

Pour les plus audacieux à la recherche d’une pénétration toujours plus profonde, pourquoi ne pas tenter avec une rallonge de pénis ? Ce jouet sexuel qui se pose sur le pénis de l’homme donne un coup de pouce instantané à son volume et à sa longueur. 

Même si vous ne le trouvez pas, partir à la recherche du deep spot à deux peut-être un bon moyen de pimenter vos ébats.

Toutes les femmes n’y sont pas sensibles

Tout le monde n’apprécie pas ou ne jouit pas forcément par pénétration vaginale, encore moins lorsqu’elle est profonde.

« Nombreuses sont les femmes qui ne sont pas sensibles à la pénétration profonde, ou tout du moins qui ne s’y intéressent pas », explique Jean-Claude Piquard, auteur de La Fabuleuse Histoire du clitoris au . Il estime à 15% le nombre de femmes que la pénétration profonde « n’intéresse pas ».  30% des femmes la redouteraient par peur d’avoir mal.

Si vous n’arrivez pas atteindre le deep spot ou a le stimuler, ne vous focalisez pas dessus. Il existe une bonne dizaine de zones érogènes comme celle-ci chez les femmes : clitoris, seins, fesses, cuisses… Nous n’avons que l’embarras du choix !

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Tout ce que vous devez savoir sur l’orgasme

Petit zizi ? 5 positions pour être une bête de sexe


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru