Conseils sexe pour une première fois au lit réussie !


Sensuelle Estelle 18 septembre 2019

La première fois peut être une source d’angoisse pour chacun d’entre nous. Et c’est normal ! Pour dissiper l’inquiétude liée à ce rite de passage, on vous dit tout ce que vous devez savoir…

première fois rapport sexuel sexe oral préservatif hygiène

La première fois est souvent accompagnée par de l’appréhension et de la peur, notamment en matière de performance sexuelle. Voici quelques conseils pour vous rassurer avant de franchir le cap !

« Connais-toi toi-même »

La sexualité passe aussi par la découverte de son propre corps. Observez votre sexe, dans un miroir par exemple : c’est une première étape pour « l’apprivoiser », voir à quoi il ressemble. La masturbation est aussi une bonne façon d’appréhender le plaisir qu’il peut vous procurer : avec quelques caresses, et au fur et à mesure, vous apprendrez de vous-même comment vous faire du bien, voire vous mener à l’orgasme. Une connaissance que vous pourriez transmettre à votre partenaire.

Ressentir l’envie de le faire

Si vous pensez qu’il faut absolument que vous soyez prêt.e, vous risqueriez de ne pas l’être. Il faut avant tout se demander si on sent l’envie de se lancer : oui, non, peut-être ?  En aucun cas, vous n’avez à vous forcer ! Que ce soit pour faire plaisir, pour répondre à une pression, et notamment celle de l’âge : (17,6 ans pour les filles et de 17,4 ans pour les garçons). Mais que certains attendent jusqu’à 30 ans pour le faire, pas de précipitation !

Être à l’aise avec son partenaire

Outre l’envie de faire sa première fois, éprouver du désir pour son partenaire reste primordial (et que ce soit réciproque, bien sûr).
Vous devez également vous sentir en confiance, que ce soit sur des questions de protection, comme sur la partie « après le sexe ». Allez-vous continuer à vous revoir ? La personne va-t-elle garder ce moment intime secret ? etc.

La peur de la douleur

Perdre sa virginité (vaginale) s’associe très souvent à la douleur et à la déchirure de l’hymen. Ce ne sont pas des conséquences obligatoires ! Dans le cas d’une femme : l’hymen peut être absent ou présent, se déchirer ou non, et provoquer des douleurs ou pas.

La pénétration anale reçoit les mêmes considérations à peu de choses près (inutile de préciser qu’il n’y a pas d’hymen dans l’anus…). Certes, l’anal peut faire mal, mais avec du lubrifiant, c’est plus plaisant.

Ne pas se fixer des objectifs

Le sexe : ce n’est pas le porno, ce n’est pas non plus faire toutes les positions du kamasutra, c’est encore moins avoir un orgasme à chaque fois ! D’ailleurs, la première fois ne se résume pas qu’à la pénétration. Elle prend aussi en compte les caresses, les baisers, le sexe oral (fellation, cunnilingus, anulingus…). Profitez de l’instant, du plaisir que vous ressentez.

Qui dit première fois, dit protection…

On connaît les risques d’un rapport sexuel : les IST et/ou tomber enceinte. Donc, impossible de négliger la protection pour un premier rapport, s’il n’y a pas de test de dépistage, ni de contraception. Gardez sous la main plusieurs protections : que ce soit un préservatif masculin ou féminin, ou bien une digue dentaire.

Si dans un rapport hétérosexuel, le préservatif se rompt, il y a la solution de la pilule du lendemain. Et bien sûr, n’oubliez pas de vous faire dépister, et ce, quel que soit le rapport.

…et éventuellement du lubrifiant

En principe, les baisers, les caresses et le cunnilingus peuvent aider à la lubrification vaginale. Mais pour une première fois, le stress de la nouveauté peut l’emporter et une femme peut moins mouiller. Dans ce cas, avoir à portée de main du lubrifiant peut aider, que ce soit pour la doigter ou la pénétrer (gode ceinture ou pénis).

Entre hommes, si dans le feu de l’action, vous avez envie de faire plus qu’une fellation, pensez-y. L’anus n’est pas un orifice qui se lubrifie de manière naturelle, comme le vagin. Et la pénétration anale demande plus de préparation pour que tout se passe bien.

L’hygiène, n’en faites pas toute une montagne

Attention à ne pas basculer dans un hygiénisme excessif ! Il est « normal » que certaines odeurs émanent de vos sexes (parce que la sueur, la cyprine, et les divers fluides de vos corps sont en pleine effervescence !).

Il faut bien retenir que le vagin n’est pas sale, et le nettoyer à outrance risque de fragiliser votre flore vaginale. D’autant plus qu’une absence de flore pourrait justement engendrer des mauvaises odeurs (comme pour la vaginose ou les mycoses, avec une odeur de poisson pas frais).

Retenez aussi qu’il n’est pas requis de passer par la case épilation : elle est surtout question de goût, et ne doit vous influencer pour un premier rapport.
Et surtout, elle n’a rien à voir avec l’hygiène.

Et du coup, quelle position privilégier ?

Dans le cas d’une pénétration, on peut s’orienter vers le missionnaire, une position relativement confortable. Mais si vous préférez « mener les opérations », dirigez vous vers l’andromaque ou si vous êtes gênés par l’échange de regard pendant l’acte, optez pour la levrette.

À lire aussi…

Top 10 des erreurs masculines (à ne pas commettre le premier soir)

Règles : ce qu’il faut savoir du sexe dans le rouge


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru