Mesdames, il est temps de s’auto-explorer le minou !


Flore Cherry 23 juillet 2019

A l’occasion de la sortie du livre « Connais-toi toi-même » de la journaliste Clarence Edgar-Rosa, cmsforever.ru revient sur les basiques de l’autoexploration intime.

s'auto-explorer le sexe cmsforever.ru

C’est en tout cas une des bases du mouvement « self help » qui s’est développé dans les années 70 aux Etats-Unis, un mouvement féministe qui encourageait les femmes à découvrir médicalement leur corps.
Un bon moyen également de mieux appréhender son plaisir et d’aiguiller son partenaire vers la jouissance, quand on en comprend tous les rouages.

Votre meilleur allié : un miroir de poche

A partir d’un petit miroir de poche, le mystère de votre entrejambe devient soudain accessible.

Choisissez une position confortable (accroupie au-dessus du miroir, ou dos contre un mur, le miroir tenu par vos pieds), qu’importe le processus, lavez-vous les mains et votre exploration intime peut alors commencer !

Pour Clarence Edgard-Rosa, auteure du livre « » (éditions La Musardine, 2019), n’oubliez pas de rester bienveillante avec vous-même : « Prenez le temps d’observer les lèvres intérieures et extérieures – il en existe de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les tailles. » Pas d’affolement si ce que vous observez entre vos cuisses ne ressemble pas à ce que vous voyez dans un magazine. Rappelez-vous qu’en fonction de votre cycle, les lèvres peuvent être plus ou moins gonflées, plus ou moins humides…

Essayez surtout de repérer le gland de votre clitoris, élément essentiel de votre jouissance (qui cache un iceberg de plaisir beaucoup plus long, qui se prolonge par des racines d’une dizaine de centimètres qui plonge en vous).

On essaie le spéculum ?

Le spéculum est idéal si vous voulez apercevoir votre col de l’utérus. Il en existe en plastique à usage unique, si vous n’aimez pas ceux gynécologique en métal (un peu froid, on vous l’accorde). On peut s’en procurer facilement pour une poignée d’euros.

Avec un peu de lubrifiant, une lampe de poche et un miroir, à vous l’exploration du plus profond de votre être avec pour quête le petit trou de votre col (ça ressemble à un Donuts, en plus petit).

C’est quoi ces liquides chelou ?

« Plutôt que de mépriser – ou pire, de détester – ce qui s’écoule de votre sexe, vous pouvez aussi bien y lire tout ce que votre corps a à vous apprendre : le moment du cycle dans lequel vous vous trouvez, l’état de votre flore vaginale, l’état de santé de votre sexe, ses éventuelles infections et affections, mais aussi votre état psychologique… » rappelle Clarence Edgard-Rosa.

Eh oui, la chatte produit naturellement de la cyprine, de la sueur, des pertes blanches, des règles… des fluides plus qu’essentiels à la bonne santé de votre sexe.
Si vous pensez qu’ils peuvent dégoûter vos partenaires, peut-être est-ce avant tout par méconnaissance de leur utilité ? N’hésitez pas à vous renseignez sur chacun et à mesurer leur consistance au fil de votre cycle.

Cela peut être très instructif pour repérer votre excitation naturelle, ou pour savoir si vous avez une infection.

(Image à la une : Getty Images)

À propos de l’auteur
Flore Cherry

Flore Cherry

Journaliste, blogueuse et organisatrice d'événements dans le milieu de l'érotisme, je suis une jeune fille cul-rieuse qui parle de sexe sans complexe (et avec une pincée d'humour, pour que ça glisse mieux !)

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru