Les 4 étapes de la fellation


La rédaction 10 décembre 2018

Comme toute chose, la fellation a les avantages de ses inconvénients. Pour commencer il faut montrer qu’on en a envie. Il faut aussi beaucoup de confiance et de respect réciproque pour être à l’aise avec cette pratique.

Alors on prévoit de prendre son temps

1. L’éveil

Ne mettez pas le sexe de votre amant en bouche s’il n’a pas d’érection, ce n’est pas bandant. Il faut des préliminaires à une fellation (article à lire) ! Pour ce faire, vous pouvez vous occuper de ses zones érogènes, soit en les connaissant soit en lui demandant celles qui lui font de l’effet.

Insolite : Le cou par exemple car la peau est fine ce qui augmente les sensations procurées par les caresses. La nuque aussi, elle est la zone d’où partent des filets nerveux reliés à la zone sexuelle ! La caresser déclenche la stimulation de la verge et des testicules.

2. Les massages de geisha

Avant la bouche, les mains entrent en scène. Pensez à les avoir douces et à user de lubrifiant si besoin. Masturber votre homme le plus délicatement possible. Une main sur le calibre, l’autre éventuellement à les bourses. Veiller au rythme, progressivement soutenu.

3. La bouche entre en scène

À cette étape, le pénis ne doit plus avoir de contact avec les mains. Cela réduirait la sensation du contact avec les lèvres. Évitez de bouger son sexe, adaptez plutôt votre position.

  • Commencez par des baisers doux, du bout des lèvres. Prenez conscience de votre souffle, il a un rôle à jouer lui aussi. Faites ensuite passer le bout de votre langue entre vos lèvres pour des baisers plus mouillés.
  • La langue caresse ensuite tout le pénis. Arrêtez-vous toujours avant le gland pour créer une frustration et donner envie de plus à votre homme.
  • Feignez la fellation en ouvrant en grand la bouche de sorte à ingérer le gland dans votre bouche, sans créer de contact ! Cela aura pour effet de stimuler visuellement votre compagnon sans stimuler son sens du toucher.

  • Une fois toute cette préparation amorcée, sucez le gland en pompant avec votre bouche. Cela devrait vous creuser les joues, et votre partenaire aura le sentiment que vous allez le manger !
  • Sucez abondamment en effectuant de préférence des va-et-vient. Vous pouvez même tenter la gorge profonde (article à lire). Vos mains ont aussi un rôle à jouer comme prolongement de la bouche le long du pénis.

4. Le moment venu

On va jusqu’au bout ? Tout dépend de… tout. Si on veut faire l‘amour ensuite plutôt non. Quand un homme va éjaculer, le gland se gonfle et il y a une contraction le long de l’urètre. Apprenez à reconnaître ces signes pour ne pas être surpris(e). À moins que vous ayez choisi d’accueillir le sperme de votre partenaire en bouche.

(Image d’en tête : Gettyimages)

À lire aussi… Taille du pénis : la mienne est plus grosse que la tienne !

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru