Des nausées après un rapport, ça vous est arrivé ?


Sensuelle Estelle 19 août 2019

Aussi surprenant soit-il, la professeure adjointe et directrice de chirurgie gynécologique à l’Université de Caroline du Nord, Erin Carey, apporte ses explications sur le phénomène des nausées après les galipettes sous la couette.

nausée rapport sexuel sexe explication

La nausée s’explique par une sensation de mal-être et d’inconfort, pouvant s’accompagner de contractions de l’estomac. Et cela peut vous arriver après le sexe…

On prend le dessert ! Si tu vois ce que je veux dire…

Les montagnes russes au lit et la digestion n’ont jamais fait bon ménage. Oui, car si vous vous sautez dessus sauvagement, juste après un dîner, vous pouvez perturber votre digestion. Un repas prend au minimum 3h, pour être pré-digéré. Pensez à vous poser devant la télé ou faire une balade digestive avant, après un bon repas…

Alcool, drogues…

Prendre de la drogue, fumer, ou boire, juste avant des relations sexuelles, pourrait expliquer la manifestation subite de hauts-le-coeur. Attention, si le cas se présente pour votre partenaire, restez auprès de lui et surveillez la moindre de ces réactions.

D’autres raisons, apportées par Erin Carey, sembleraient également tenir la route !

Vas-y profond !

Alors oui, ça peut être bon, mais pas pour toutes les femmes. Si votre partenaire va trop loin, au point d’attendre des profondeurs inhabituelles, la pénétration pourrait créer une réaction vagale. Erin Carey précise que « la pénétration profonde manipule les organes du bassin – comme l’utérus et le col de l’utérus en particulier. Et toute manipulation de ce col peut donner lieu à une réponse vagale, ce qui peut provoquer des nausées.». La réponse vagale serait provoquée par une stimulation du nerf vague, situé juste derrière l’utérus.

Erin Carey conseille de toujours s’allonger, de lever les pieds et de prendre de profondes respirations pour soulager ces symptômes.

À long terme, vous pouvez en discuter avec votre partenaire pour tester de nouvelles positions, où la pénétration est moins profonde.

L’orgasme

Terrible sensation que de sentir ces hauts-le-coeur, alors qu’on vient juste d’atteindre le septième ciel. Selon la professeure Carey, « l’utérus se contracte pendant les orgasmes », et pourrait déclencher une réaction viscérale. Elle explique que certaines femmes ont des contractions si douloureuses, qu’elles provoqueraient une nausée légère. Erin Carey recommanderait la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdes (ibuprofène), avant d’avoir des rapports sexuels et des orgasmes pour bloquer cette réponse. La contraction utérine paraîtra beaucoup moins puissante, vous permettant de ressentir ce que vous méritez après le sexe : du plaisir.

Jouis moi dans la bouche

Aimer l’éjaculation buccale ne fait pas l’unanimité. La sensation d’avoir du sperme dans la bouche, la consistance, ou bien le goût pourraient créer une répulsion, traduite par des nausées. .

Fibrome ou kyste à l’ovaire

Si les nausées persistent après plusieurs rapports, le problème pourrait être plus grave. Les relations sexuelles pourraient «irriter un kyste de l’ovaire, frapper un fibrome ou quelque chose que vous ne pensiez pas être là-bas», d’après la déclaration d’Erin Carey. Les organes pelviens se sentiraient perturbés, d’où l’apparition de nausées, en plus d’une multitude d’autres symptômes. Consulter un médecin, qui pourra vous prescrire une échographie, reste la meilleure façon de s’en assurer.

Psychologie

Le dégoût s’exprimerait aussi envers certaines personnes, notamment si vous avez une relation abusive ou malsaine. « La connexion corps-esprit pourrait vous faire ressentir des nausées pendant et après une relation intime avec votre partenaire », explique Erin Carey.

L’impact psychologique étant important, vous pouvez vous tourner vers un.e psychologue pour aborder le sujet. Il/elle pourra vous suivre et vous donner des conseils selon la relation entre vous et votre partenaire.

À lire aussi…

Pourquoi j’ai mal après un rapport sexuel ?

Le vaginisme, cette phobie sexuelle à connaître

Sex blues : souffrez-vous de mélancolie post-coïtum ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru