Vacances sur l’île des beautés


La rédaction 25 avril 2019

Éric, 43 ans, Marseille.

On dit que les Corses sont chaudes, je vous le confirme ! Il y trois ans, j’ai pu vivre une expérience digne des pages de mon magazine préféré.

J’étais avec des copains au camping pour le mois d’août, et nous avions tous repéré les filles qui géraient l’accueil : deux cousines, Tania et Emma, bien brunes, la poitrine gonflée et la croupe ferme. Le genre de nana dont tu rêves pour l’été. Je flirtais avec elles, mais rien n’avançait vraiment jusqu’à ce que je leur propose une partie de beach-volley. Nous sommes partis tous les trois en direction de la plage, sous l’œil de mes potes qui n’en revenaient pas de ma technique d’approche. J’allais pouvoir mater les cousines en maillot tout l’aprem !

Sur place, les choses se sont gâtées. Le ton a commencé à monter entre les filles, et j’ai fini par comprendre que Tania voulait qu’Emma nous laisse un peu d’intimité, mais qu’Emma demandait la même chose. Je les ai interpellées : « Dites, ça vous tente un petit match à une contre une ? Celle qui gagne joue ensuite tout contre moi… ». Elles ont rigolé et se sont mises en position.

La partie qui a suivi a été mémorable : leurs nichons tressautaient dans tous les sens, leurs fessent se cambraient aux services, leurs cuisses s’ouvraient pour plus de prise au sol, et elles ont même fini par faire sauter le haut de leurs maillots pour se sentir plus à l’aise. Comprenant leur manège, j’ai commencé à me pignoler discrètement en les écoutant gémir à chaque passe.

Quand elles ont été bien épuisées, elles se sont tournées vers l’arbitre, qu’elles ont trouvé la bite en main. Deux minutes plus tard, nous étions planqués dans les dunes, et elles m’astiquaient à tour de rôle avec force et coups de langue… J’étais comme un dingue, enfonçant la tête de l’une pendant que l’autre me papouillait les pruneaux.

Le deuxième acte a été une splendide scène de réconciliation, pendant laquelle les cousines se sont bouffé le berlingot en position 69. Je me croyais dans un film de boule, sauf que les actrices étaient juste pour moi ! Elles couinaient si fort que j’ai décidé d’attaquer à nouveau, avant que des gens ne nous surprennent.

J’ai commencé par baiser Tania, la plus plantureuse des deux. Tout en lui bourrant la motte, j’invitais Emma à venir lécher ses gros nichons, ce qu’elle fit avec plaisir. Voir cette chaudasse, le cul exposé en plein soleil, la bouche remplie des mamelles de sa cousine a achevé de me mettre le feu. J’ai placé les garces en levrette l’une au-dessus de l’autre, comme je l’avais vu faire dans un bon porno, et j’ai fourré indistinctement mon gland dans leurs chattes humides. J’étais tellement à fond que j’aurais pu déraper dans un cul sans même m’en rendre compte…

Je n’en pouvais plus, et mes cochonnes corses l’ont bien compris. Elles se sont tournées et m’ont tendu leurs gosiers, que j’ai inondés de sperme collant. La bouche bien pleine, elle se sont alors roulé la pelle la plus chaude du siècle, tout en continuant à se triturer les loches.
On a renouvelé l’expérience plusieurs fois pendant le séjour. J’ai même pu faire croquer mes potes, qui n’ont qu’une envie depuis : revenir au camping d’Ajaccio !

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi…

Trio surprise

« Nous sommes montés dans la chambre pour être plus à l’aise. Ils se sont déshabillés. Voir ces deux hommes nus et vibrants de désir me faisait bien mouiller, à tel point que mon string était tout trempé ! Je me suis allongée, et ils se sont installés tous les deux à genoux à côté de moi. » Kim.

Les 4C et leurs secrets

« Par la suite, nous avons passé des soirées torrides, explorant toutes les combinaisons imaginables à deux, trois ou parfois quatre couples. Malgré cela, ces derniers temps, la libido de ma chérie s’est un peu assoupie, du coup la mienne aussi. » Christian.

À retrouver sur notre plateforme VOD

Il la prenait pour une nymphette inexpérimentée. C’est une perverse qui va lui offrir tous ses trous…


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru