Un trio très gourmand


La rédaction 4 mars 2019

Ludivine, 26 ans, Tours

Je suis une jeune femme célibataire qui vit seule dans un petit appartement de ville. J’ai des tas d’aventures, mais j’ai eu envie d’avoir une relation un peu plus suivie, même si elle restait uniquement sexuelle. Comme je ne fais jamais quoi que ce soit de manière attendue, je me suis mise à m’intéresser à des couples qui voulaient « ouvrir » leur duo amoureux de manière régulière. Je me suis inscrite sur une application de rencontre et j’ai observé qu’il y avait plein de profils de ce type.

« Jeune couple désirant nouvelle partenaire pour passer des bons moments à trois », ce genre de présentation. Curieuse, j’ai commencé à zapper les profils et je me suis arrêtée sur l’un deux qui me plaisait particulièrement. 

Le garçon était blond et musclé, la fille plutôt mignonne et sexy. On a commencé à communiquer sur l’application. Le couple m’a demandée ce que je recherchais et ce que j’aimais. J’ai dit que j’appréciais que l’on s’occupe de moi et que je rêvais de me faire stimuler à quatre mains, comme un instrument de musique sur lequel on jouerait une partition enlevée et lyrique. Ça leur a plu, et nous avons décidé de nous rencontrer. Nous avons d’abord pris un verre ensemble dans un bar et le courant est très bien passé. Le couple m’a complimentée sur mon allure sensuelle, mes seins et mes formes que j’aime mettre en valeur dans des robes ajustées. 

Je les ai moi aussi trouvés très à mon goût, très à l’aise et dotés d’un humour subtil. Nous avons décidé de nous revoir tout en continuant à nous envoyer des messages très chauds par messagerie. Alain et Lucile m’ont ainsi fait fantasmer sur l’idée de m’enduire de champagne ou de miel, parce qu’ils aiment bien les jeux de nourriture et qu’ils ont envie de toucher un nouveau corps tous les deux, en partageant cette expérience. C’est ainsi que j’ai accepté de me prêter à leur petit jeu. Un soir, je me suis rendue chez eux dans une robe-kimono en soie, toute nue dessous, et le tissu frottait mes tétons, mes fesses et mes cuisses délicatement. 

Nous avons commencé par boire un verre ensemble dans leur salon. Mes complices avaient sorti toutes sortes de choses pour s’amuser : du champagne, de la chantilly, du miel, du lubrifiant. Ils ont commencé par se chauffer tous les deux en se taquinant devant moi. Alain a mis un peu de chantilly dans le décolleté de Lucile et s’est mis à lui lécher l’espace entre les seins. Puis il a sorti sa poitrine pour la badigeonner de crème et la lécher à son tour. C’était un spectacle très érotique. Alain la doigtait sous sa jupe pendant qu’il léchait son cou et ses tétons. 

Puis ils se sont tournés vers moi et Lucile a poussé une fraise entre mes dents, que j’ai croquée. Nous nous sommes embrassées elle et moi à pleine bouche, et nous avons commencé à nous caresser les seins et à frotter nos sexes nus sous nos vêtements. Alain avait sorti sa bite et s’était mis à se branler en nous observant nous exciter mutuellement. Lucile m’a demandée de m’allonger sur le tapis et a ouvert mon kimono, pour dévoiler mon corps nu et abandonné, tel une offrande. 

Elle s’est extasiée en embrassant mon ventre et mes seins, pendant qu’Alain s’est penché sur mon visage pour me rouler des pelles. Puis Lucile s’est mise à jouer à son tour. Elle a versé du champagne dans mon nombril et dans le creux de mes seins, léchant la liqueur, lapant les bulles fraîches sur ma peau claire. Le contact de sa langue me faisait frémir. Lucile s’est mise à passer sur mes tétons et à effleurer mon sexe avec un glaçon. Le froid faisait son effet, comme une brûlure délicieuse qui faisait se tendre tout mon corps, à la merci de mes tentateurs. 

Armé de la bombe de chantilly, Alain a reproduit le même manège sur ma poitrine, déposant des petites touches de crème sur mes seins et les léchant copieusement, les dévorant avec dévotion et gourmandise. Lucile est descendue entre mes jambes pour lécher ma fente. Parfois, elle mettait le glaçon dans sa bouche et approchait ses lèvres glacées de mon intimité, provoquant un frisson de
plaisir délicieux. 

J’aimais m’en remettre aux mains expertes et audacieuses qui fouillaient mon corps et le parcouraient de leurs caresses sophistiquées, des caresses de gourmets du sexe. Alain continuait de me tripoter les seins pendant que sa compagne me léchait. Puis ils sont allés chercher un sextoy pour pousser le vice plus loin et l’ont enfoncé en moi, m’arrachant des soupirs voluptueux. Le petit jouet vibrait au cœur de mes entrailles et ouvrait mon vagin comme une fleur humide et sucrée. Alain, qui bandait très dur, s’est faufilé en moi pour lui prendre la place. 

Sa bite m’a visitée avec raffinement, elle s’enfonçait doucement en moi, entre mes lèvres puis dans les profondeurs de mon trou, et me faisait mouiller en abondance. Il m’a baisée de la sorte pendant quelque temps, alors que Lucile léchait ma poitrine et excitait le reste de mon corps. Son mec m’intimant de me retourner, je me suis retrouvée très vite à quatre pattes sur le tapis, tous les sens en éveil grâce aux jeux de nourriture et aux caresses. Alain a passé la main sur mes fesses et s’est frayé un chemin avec ses doigts enduits de salive dans mon cul. Je leur avais indiqué que j’adorais la sodomie. Lucile me pétrissait les seins et le clito, faisant diversion, pendant qu’Alain se mettait à s’enfoncer dans mon trou très intime. 

Sa pénétration m’a plongée dans un état de délectation quasi mystique. C’est à ce moment-là que sa compagne a rallumé le sextoy et l’a approché de mon corps. Elle l’a passé sur les tétons et le clito. Toutes ces stimulations me transportaient, déplaçaient mon attention tantôt dans mon cul qui se faisait baiser merveilleusement et s’ouvrait pour mieux faire disparaître mon amant, tantôt sur mes points de plaisir plus externes, seins et entrée du sexe. J’étais transpirante de désir, pleine de mouille et de champagne. Lucy a enfoncé progressivement le sextoy dans ma chatte. 

Je sentais sa dureté répondre à la fermeté de la queue d’Alain qui me baisait le cul. Je jouissais de ce double assaut et de ces pénétrations qui s’entrechoquaient et me procuraient un plaisir trouvant sa source au plus profond de mon intimité. Ils me baisaient de concert, guettant toutes mes réactions, se gonflant d’orgueil à chacun de mes cris et à chacune de mes supplications. J’ai explosé dans un orgasme qui a irradié mon cul, ma chatte et mes seins. J’étais pantelante, à terre, sale, souillée, rassasiée, hébétée. Alain a répandu son sperme sur mon corps délassé et Lucile est venue lécher les dernières gouttes sur son chibre. 

Cette séance était d’une intensité sans pareil. Nous avons décidé de nous revoir et je suis très impatiente, car j’aimerais à mon tour m’occuper de Lucile et de ses jolies formes…

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé, vous aimerez aussi…

Dans le jaccuzzi 

« Nous sommes d’abord allés au hammam, puis dans le jacuzzi. Deux couples s’y donnaient du plaisir. Émoustillée, Lola est venue se blottir contre moi. Elle a fait glisser mon sexe, déjà en érection, entre ses cuisses, sans pour autant se l’introduire. » Yvan.

Souvenirs de jeunesse 

« Après m’être un peu masturbé pour me mettre en érection, mon sexe attire et je suis en général sucé très rapidement. Dans le quart d’heure qui suit, je sodomise un des participants, soit dans le hammam, soit dans une des cabines. » Franck.

À retrouver sur notre plateforme VOD

4 couples amateurs 100% réels nous ont contactés pour être des porn stars d’un jour. Ils ont se lâcher comme jamais et crier leur jouissance sans faux semblant ni simulation. Que c’est beau !!

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru