Surprise partie


La rédaction 27 février 2019

Mylène, 22 ans, Lille.

Salut cmsforever.ru, c’est Mylène, du Nord. Je suis fan de tes pages mais plutôt du genre timide. J’adore me plonger dans les récits de tes lectrices libérées qui ont dû m’inspirer ma toute première folie !

Je connais Stéphane depuis qu’on est gamin. Il est comme mon frère, mais un frère diablement sexy. Depuis l’adolescence, je le vois faire tourner la tête des filles. J’ai toujours eu un faible pour lui, mais jamais je n’avais osé me dévoiler. En tout cas, pas avant ce joli soir de septembre dernier.
Nous passions la soirée chez nos amis Sonia et Kevin et plus l’heure tournait, plus l’appartement se remplissait. À minuit, le salon était plein de monde. Ça dansait, ça buvait, l’ambiance était super. Steph était depuis deux heures à draguer une belle blonde qui s’esclaffait dès qu’il ouvrait la bouche (comme à chaque fois). J’étais frustrée de ne pas avoir pu passer de temps seule avec lui, alors je lui ai fait signe du fond de la pièce. Il a planté la blonde et m’a rejointe.

« J’espère que tu as une bonne excuse pour m’empêcher de choper », m’a-t-il lancé en riant. Comme je ne trouvais pas d’argument, j’ai bêtement raconté que j’avais quelque chose à lui dire au calme. Il a eu l’air inquiet et m’a prise par la main, direction la chambre de Sonia et Kevin.
Je me suis creusée la tête, mais impossible de trouver un mensonge convaincant. Stéphane allait comprendre que j’étais jalouse… Et en même temps, je sentais sa main si douce qui serrait la mienne, et mon cœur était rempli de joie. Une fois dans la chambre, on entendait plus que le bruit assourdi de la musique. Je me suis assise sur le lit et j’ai senti un truc dur sous moi. J’ai soulevé la couette, et là j’ai trouvé… un gode rose fluo.

Stéphane m’a regardée, les yeux ronds, puis il s’est marré : « Et bien, ils s’amusent bien, les copains ! » D’un coup, j’ai eu une idée folle pour lui faire oublier mon quelque chose à lui dire. D’une petite voix j’ai lancé : « Tu veux qu’on l’essaie ? »
J’ai cru que Steph allait exploser. Il est devenu tout rouge, puis a balbutié comme un nigaud. Lui d’habitude si sûr de lui, ça faisait du changement… J’ai rougi aussi, mais le vin et le souvenir de la douce main de Steph m’ont donné du courage. J’ai relevé ma robe et j’ai commencé à frotter le gode contre ma culotte.

Steph s’est approché, comme hypnotisé, et s’est assis près de moi. Lentement, il a penché sa tête vers moi, puis m’a embrassée doucement dans le cou. J’ai fondu : j’attendais ça depuis si longtemps…
Nous nous sommes embrassés pendant de longues minutes. Sa langue allait loin dans ma bouche et je sentais ma minette brûler entre mes cuisses. Steph a dû sentir mon envie. Il m’a pris le gode des mains et l’a fait glisser tout doucement sous le tissu de ma culotte. J’ai senti le plastique contre mon clitoris et j’ai poussé un gémissement.

Steph s’est mis à genoux devant moi. Mes jambes tremblaient quand il a écarté le tissu pour mieux embrasser ma petite chatte. Quand il s’est relevé, j’ai vu ses lèvres pleines de mouille. Très doucement, je lui ai demandé de me goder…
Le jouet est rentré sans problème : je coulais comme une fontaine. Je me suis allongée et j’ai laissé mon meilleur ami l’enfoncer d’abord doucement, puis de plus en plus vite. Derrière la porte, j’entendais la musique et des éclats de voix. J’espérais que Sonia n’allait pas venir nous chercher et nous trouver en train d’utiliser son gode !

J’ai commencé à penser à toutes les choses qu’elle avait pu faire avec : le lécher pour exciter Kevin, et puis se laisser prendre avec comme je le faisais ce soir. Peut-être même que Kevin l’avait enculée avec… Cette idée m’a fait gémir, et Steph est revenu près de moi pour me mettre la main sur la bouche tout en continuant à s’activer avec le jouet. Ça m’a excitée encore plus de me sentir bâillonnée comme ça !
Je me tortillais de plus en plus. Dans ma tête, je pensais à Sonia à quatre pattes sur le lit, avec Kevin qui la godait à fond par-derrière pendant qu’elle suçait mon Steph en même temps. Dans mon fantasme, je la remplaçais ensuite, et Kevin me prenait la chatte avec sa grosse queue, pendant que je pompais Steph et que Sonia m’encourageait de ses caresses. J’ai fermé les yeux et j’ai pensé à comme ça serait bon de me faire jouir dedans par ces deux hommes, pendant que la jolie Sonia me raconterait des cochonneries à l’oreille…

J’ai joui en poussant des petits cris aigus, pendant que Steph me pilonnait avec le gode et tentait d’étouffer le bruit de sa main libre. Jamais je n’avais ressenti un tel plaisir. Tremblante, j’ai arrangé ma tenue à la va-vite, et nous avons rejoint les invités, l’air de rien.

Depuis, il ne s’est plus rien passé entre Stéphane et moi, mais je surprends souvent son regard quand il ne s’y attend pas. Je pense qu’il me veut encore. Je me sens plus en confiance et je crois bien que, très bientôt, je vais lui proposer un nouveau moment coquin, sans gode mais avec encore plus d’envie !

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé, vous aimerez aussi…

Vacances entre ami(e)s

« Je n’avais jamais regardé Geri de cette façon, mais son petit air maternel, son sourire en coin et surtout sa minijupe transparente et son T-shirt au décolleté plongeant sur sa poitrine bronzée ont brusquement éveillé mon attention… » Phil.

Entre amour et amitié…

« Je n’avais pas terminé ma phrase qu’il s’est approché de moi, a ouvert ma braguette, a dégagé et englouti mon sexe mou. Ce n’est pas tant son physique de doux grizzli qui me fait bander, mais je dois dire qu’il suce divinement bien… » Julien.

À retrouver sur notre plateforme VOD

3 jeunes étudiantes veulent connaître leur « première fois » devant la caméra, pour le fun d’une nouvelle expérience.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru