Poupée de cire, poupée de con


La rédaction 19 juillet 2019

Ludivine, 40 ans, Bourges

Poupée de cire, poupée de con - Histoire de sexe - cmsforever.ru

J’aime ce qui est doux, mignon, et je me sens plus proche des jeunes gens que de ceux de mon âge. Julien, par exemple. Un bel agent immobilier de 15 ans mon cadet, qui m’a accompagnée dans une période sombre de ma vie. Voici notre histoire.

En 2016, j’ai perdu mes deux parents à un mois d’intervalle. Le deuil a été long. En 2018, j’ai repris le dessus et décidé de vendre leur maison, qui était aussi celle de mon enfance. J’ai contacté une agence et prévu une visite sur place avec l’agent. Mais au lieu du patron que j’avais eu au téléphone, le jour convenu, c’est un joli minet qui s’est pointé. Julien avait le visage anguleux et les yeux verts, avec un nez pointu piqué au milieu du visage. Un faciès juvénile, mais un corps d’homme : grand, les épaules larges et, je l’ai su après, une verge longue et puissante. 

Sa timidité, par contre, trahissait ses 25 ans. Il s’est avancé vers moi et m’a saluée, puis il est rentré dans la maison d’un pas mal assuré. Nous avons fait le tour, moi, tentant de lui faire du charme, lui, le nez dans son bloc-notes. Julien ne m’en a paru que plus charmant. Et difficile à conquérir, ce qui chez moi décuple les envies ! Vu que mes sourires et mes flatteries sur son professionnalisme ne marchaient pas, j’ai décidé d’attaquer plus fort. Je l’ai abandonné au milieu de la maison et je suis allée dans mon ancienne chambre, où j’ai fouiné dans un carton qui contenait des affaires de mes années adolescentes. À l’époque, déjà, j’aimais me montrer innocente et sexy à la fois. Vite, vite, je me suis déshabillée puis parée d’atouts qui ne pouvaient pas laisser l’agent de marbre. En effet, quand il a poussé la porte de la chambre, il est resté scotché ! Mais après lui avoir déclaré mon attirance et mes envies, il s’est enfin détendu. Nous nous sommes alors lancés dans une session photo au smartphone qui m’a excitée comme jamais !

Julien, à son tour, s’est mis en mode séduction. La voix de plus en plus assurée devant mes poses, il s’est mis à me donner des conseils, puis des ordres. Que je m’allonge sur le lit, que je retire ma culotte, que j’écarte les jambes… Quand il m’a placée en levrette, j’ai senti ma minette s’humidifier intensément. Comme j’avais envie ! Heureusement, lui aussi. Je l’ai vu se déshabiller et c’est là que j’ai découvert sa splendide queue. J’aurais pu la sucer, mais il était tellement dur et moi, trempée, qu’il n’y avait pas besoin de préliminaires oraux. Nous avons tout de même joué un peu plus, Julien mettant sa verge à l’entrée de ma chatte, puis la passant sur mes lèvres. J’ai tenu une minute avant de le supplier de me la mettre. 

Quelle sensation incroyable ! Son membre a glissé tout seul, me remplissant toute entière. Ma chatte n’avait jamais été aussi goulue, elle avalait littéralement cette belle saucisse puis se contractait pour la retenir au maximum. À chaque fois qu’elle ressortait, je griffais les draps et suppliais d’en avoir encore. Julien n’a rien voulu savoir et a pris tout son temps, me laissant parfois attendre de longues secondes avant de replonger. Disparu, le gamin timide, place à un étalon puissant, dont chaque saillie m’envoyait sur la lune !

Comme je ne prenais pas la pilule, j’ai prévenu entre deux supplications qu’il devait se retenir. L’agent a alors commencé à me raconter comment il me remettrait en levrette après mon orgasme, et qu’il se terminerait en regardant ma chatoune rouge de plaisir. J’ai gémi en entendant ses mots et pensé au sperme chaud qui coulerait bientôt. Il n’en fallait pas plus pour déclencher ma jouissance, une décharge vaginale incroyable qui m’a laissée agitée de spasmes. J’étais encore sonnée quand Julien m’a mise en position et a agité son engin face à ma vulve. Son plaisir a jailli alors que j’étais encore tremblante de plaisir, venant souiller mes jolis bas blancs. Nous sommes aujourd’hui toujours en contact, et pas vraiment pressés que la maison se vende : elle abrite nos amours après chaque nouvelle visite.

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi… 

Dans le lit conjugal

« Je suis entré, j’ai fermé la fenêtre, puis j’ai jeté un œil sur les oreillers avant de me tourner vers Clémence, une main sur son sein gauche. » Nicolas.

Un train peut en cacher plein d’autres

« Il m’a sorti ça les yeux dans les yeux et j’ai instantanément senti mes muscles vaginaux se contracter de plaisir. Il m’a ensuite ordonné d’enlever ma culotte et de lui la donner. » Virginie.

À retrouver sur notre plateforme VOD 

Ma grand-mère trompe papy avec des Blacks qui ont de beaux gros sexes ! Trois grands-mères vont se laisser aller à la double pénétration. Pas folles, elles profitent que leur mari jouent au bingo pour avaler de bonnes doses de sperme bien chaud !

Étiquette:
À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru