Deux filles sinon rien !


La rédaction 23 juin 2019

Jean, 50 ans, Aisne 

Deux filles sinon rien - histoire de sexe - cmsforever.ru

Je m’appelle Jean, j’ai 50 ans et je vis seul depuis maintenant 2 ans, après un divorce. J’ai une sexualité assez libre et quelques amantes, mais ces derniers temps, je m’ennuyais un peu. J’en ai parlé à des copines avec qui je couchais et j’ai réalisé qu’il y en avait deux qui se connaissaient ! Elles étaient elles-mêmes amies et amantes à l’occasion.

Il se trouve que j’avais justement envie de faire un plan à trois, chose que je n’avais pas testée depuis au moins mes 25 ans… Comme elles m’aiment bien toutes les deux comme partenaire, elles se sont concertées et m’ont rapidement dit qu’elles étaient OK. Nous nous connaissions individuellement, mais nous avions tous les trois envie de voir comment nous serions sexuellement, ensemble. Nous avons loué une chambre d’hôtel dans notre ville pour rompre un peu avec le quotidien. Nous avons choisi une petite suite et commandé du champagne.

Mes deux copines étaient très sexy, avec des petites robes courtes et des talons. J’avais vraiment hâte de les baiser, mais elles m’avaient prévenu : il ne fallait pas que je pense uniquement à mon plaisir et elles attendaient de moi attentions et caresses. J’ai alors proposé que nous commencions par là. J’ai versé un peu de champagne dans leur décolleté, puis je léchais la liqueur sur leurs seins. J’ai reproduit l’opération sur leurs cuisses, leurs nombrils après avoir relevé leurs robes. Puis j’en ai encore versé un peu pour mouiller leurs culottes et mordre un peu à cet endroit-là, leurs chattes parfumées au champagne et à la cyprine. Pendant que je titillais l’une, l’autre commençait à caresser tranquillement ma bite. 

Toutes les deux avaient aussi la cinquantaine, bien foutues, émancipées, sachant ce qu’elles voulaient. Puis elles m’ont offert ce dont je rêvais : une pipe à deux. Le petit jeu du champagne les avaient excitées et elles prenaient alors soin de ma tige en se partageant sa surface. L’une gobait mon gland, l’autre lapait mes testicules, puis chacune la prenait en bouche à la suite, si bien qu’il n’y avait aucune pause et que j’étais transi d’excitation. 

Mes deux copines ont pris les rênes de notre petit trio. Elle m’ont intimé de me mettre sur le lit. L’une d’elle s’est installée sur les genoux pour que je puisse la prendre en levrette sur la couette, pendant que l’autre caressait mes couilles, mon visage, puis les seins et le sexe de la fille que j’étais en train de prendre. Je voyais le cul et les formes de ma partenaire bouger sous mes coups de boutoir, pendant que son amie l’embrassait et promenait ses ongles vernis sur son corps tout agité par notre baise. Nous étions comme une bête géante à six bras, nous léchant et nous encastrant avec bestialité. J’ai voulu prendre l’autre fille parce que je trouvais très excitant sa manière de caresser sa copine.

Alors je l’ai attrapée et l’ai escaladée pour la prendre en missionnaire. Elle me recevait dans son trou très agréable, en plongeant ses yeux maquillés dans les miens pendant que nous baisions. L’autre femme que je venais de sauter avant elle a entrepris de venir me lécher le cul. Elle malaxait mes bourses tout en me faisant un anulingus. Le plaisir était intense et circulait de mon cul à ma queue, avec des allers-retours qui me faisaient accélérer ma pénétration de l’autre dame, qui bougeait en couinant sous chacun des mouvements de queue.

Je baisais une minette et j’étais baisé par une langue alternativement, en fonction de ma position. La caresse dans mon cul en même temps que la sensation d’étau sur mon sexe m’ont fait jouir en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Mais mes compagnes ne voulaient pas rester comme ça, sans avoir joui, alors j’ai dû leur lécher la marmotte chacune leur tour, agitant ma langue avec toute l’énergie qui me restait pour leur donner un orgasme, pendant que l’une triturait les seins de l’autre.

Après une bonne heure de baise, nous nous sommes écroulés, saoulés de plaisir et de foutre. Notre entente avait été parfaite, et nous prévoyons de recommencer très prochainement ! 

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi… 

Attention, c’est chaud !

« J’ai fait sauter mon T-shirt, puis mon soutien-gorge. J’ai dansé seins nus devant lui, je prenais un plaisir intense à l’exciter. Mes gros nichons ballottaient à droite et à gauche, et mes hanches larges l’appelaient d’une façon plus qu’explicite. » Lola.

On monte !

Corentin profite de cette fin de soirée pour raccompagner la correspondante de sa sœur, peu habituée au métro de notre capitale. Le désir se fait trop fort, et les deux tourtereaux ne résistent pas à l’appel de la chair dans cette cage d’escalier où ils vont enfin pouvoir libérer toutes leurs pulsions.

À retrouver sur notre plateforme VOD 

MADEMOISELLE LESBIENNES - VIDÉO PORNO - cmsforever.ru

Voici les deux stars Liza Del Sierra et Sharon Lee dans une scène extrême : énormes godes, fist, fist anal, squirt, pipes et sodomie. Le délire ! Et les deux plus jolies teens françaises, Luna Rival et Fira Ventura, réunies pour un duo lesbien en studio. Fist anal, squirt… jusqu’où iront-elles ?

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru