Mon pote me prête sa femme


La rédaction 18 juillet 2019

Alain, 54 ans, Vendée

J’ai 54 ans et ma femme m’a quitté pour un autre homme il y a un an. J’étais très seul et je ne savais pas vers qui me tourner. J’ai essayé de me remettre en voyant mes amis plus souvent, en essayant de me sociabiliser le plus possible pour ne pas plonger. Mon meilleur ami était présent pour moi. Il venait d’ailleurs de se marier avec une femme plus jeune que lui après un divorce difficile. Nadia était une très belle trentenaire et je l’enviais beaucoup d’avoir pu retrouver une femme aimante et agréable. Elle aussi était souvent là pour moi. Elle me proposait de venir prendre un café pour parler et pour ne pas rester seul. J’ai fini par me dire qu’elle devait aussi apprécier ma présence car elle me sollicitait assez souvent. Mon meilleur ami a fini par me glisser que je lui plaisais et que ça ne le gênait pas tellement si j’avais envie de coucher avec elle. Je ne l’ai pas vraiment pris au sérieux, mais l’idée est restée à me trotter dans la tête. 

Un jour que j’étais à nouveau chez eux pour prendre le café avec Nadia pendant que mon ami était dehors, j’ai lui ai même avoué que son mari m’avait fait cette blague. Nadia m’a alors dit que c’était vrai que je lui plaisais et qu’elle avait du désir pour moi. Je lui ai demandé si ce n’était pas parce qu’elle avait pitié de ma situation et elle m’a dit que non, que j’avais encore tout pour moi et que je retrouverais quelqu’un. Ça m’a vraiment réchauffé le cœur et je l’ai prise dans mes bras avec émotion pour la remercier. Quand nous nous sommes détachés, nos visages étaient tout proches. Nous sommes restés quelques secondes dans cette position, jusqu’à ce que nous cédions à ce désir naissant. Nadia a pris mon visage pour coller ma bouche contre la sienne. Elle a aussi pris mes mains pour les poser sur sa poitrine. Mon sang n’a fait qu’un tour. Je n’avais pas eu de tendresse depuis si longtemps, que je me suis complètement laissé aller à cette pulsion. Nos langues se mélangeaient, mes mains cherchaient la peau sous les vêtements, pendant que Nadia avait déjà trouvé mon sexe et s’était mise à branler ma bite qui sortait de mon pantalon. 

Nous avons arraché le reste de nos vêtements et nous avons roulé à terre. Rapidement, le sexe a été assez acrobatique, et j’ai découvert que Nadia était très libérée. Nous avons glissé en 69 et je me suis retrouvé à lui dévorer le minou pendant qu’elle-même s’affairait sur ma queue. J’étais sur le dos et je recevais sa fente sur ma tête, ses jambes écartées de part et d’autre de mon visage. Sa mouille, son odeur et la douceur de sa peau me berçaient, me poussaient à redoubler de caresses et d’agilité avec ma langue pour stimuler tout son entrejambe. Je ne voyais pas son visage à l’autre bout de mon corps, mais je la sentais s’activer avec enthousiasme sur ma queue, et la sensation de sa bouche sur moi, qui me caressait et me trempait tant et si bien, me faisait bander comme un fou. 

Nadia s’est mise à genoux en tournant la tête vers moi pour que je vienne m’insérer en elle. Son corps nu agenouillé était magnifique sur le tapis. Je l’ai attrapée par les hanches et je me suis placé à genoux derrière elle pour la pénétrer progressivement. Elle se tenait au canapé et je pouvais la prendre à ma guise. Ses fesses très belles, généreuses, plus jeunes que les miennes, s’offraient à mes assauts. Sa nuque et son dos étaient soyeux et je l’embrassais sur toute la surface de la peau à portée de ma bouche. Son sexe se resserrait autour de mon sexe à mesure que je m’enfonçais en elle, mon amante reculant un peu plus le bassin pour m’attraper plus fermement. Sa chatte était puissante et tonique, et me provoquait énormément de plaisir.

Puis Nadia a posé son buste sur le canapé pour me présenter son cul encore plus explicitement. J’ai stimulé son anus et l’ai léché avec soin, puis j’y ai enfoncé des doigts pendant que de mon autre main, je stimulais son clito en passant ma paume par en-dessous, entre ses cuisses. Mes doigts étaient recouverts de cyprine. Je la sentais s’élargir de plus en plus, ses gémissements m’encourageant à continuer. Jusqu’à ce qu’elle me supplie de la prendre par le cul. Je me suis redressé sur mes genoux pour m’enfoncer dans son trou si serré et intime. Nadia soupirait à mesure que je la pénétrais étape par étape. Une fois que j’ai été entièrement en elle, j’ai pu faire des allers-retours plus fermes et actifs. Nadia me demandait d’accélérer alors je la baisais plus fort, j’envahissais son cul qui se laissait assaillir. 

Son visage légèrement tourné sur le côté me laissant voir son expression de plaisir intense, qui m’invitait à la sauter de plus belle. Son cul était délicieux, si offert et si puissant. Nadia m’a guidé pour durer le plus longtemps possible, pour que ma bite tape toujours au même endroit, et elle a fini par jouir en gémissant pendant plusieurs secondes. À la minute ou je l’ai sentie lâcher les vannes, j’ai joui moi aussi dans son trou et j’ai dégoupillé une importante dose de sperme dans une jouissance mêlée de reconnaissance. Nadia avait eu un orgasme anal, elle m’a dit que ses orgasmes les plus forts avaient lieu dans cette position et comme nous avions tenu ce moment pendant de longues minutes, elle avait réussi à jouir avec cette pénétration profonde. Autant vous dire que j’étais émerveillé et encore plus jaloux de mon ami…

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi….

Notre premier échange

« Nous ne sommes pas allés à la plage, Ludivine voulait faire un saut en ville. Je la sentais très tendue, elle a acheté une petite robe très sexy, un peu transparente et un joli string tout mini. » David.

Déclaration d’amour à ma femme

« D’abord, je caresse longuement le corps de ma femme pour la détendre, puis j’introduis délicatement ma verge dans son anus lubrifié par de la salive ou de la vaseline. Une fois mon sexe complètement englouti par ce doux fourreau, je fais quelques mouvements, puis je pénètre son vagin avec le gode que j’ai gardé à portée de main. » Philippe.

À retrouver sur notre plateforme VOD

Une rousse incendiaire, au look un peu gothique avec un regard à vous faire péter la braguette et une petite blondinette toute frêle mais très gourmande, voici les 2 nouvelles conquêtes de Rick, qui comme toujours nous fais partager ses plans Q les plus chauds.

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru