Le sexe en voiture autonome arrive ! Et il ne fait pas l’unanimité…


La rédaction 19 novembre 2018

L’arrivée des voitures autonomes sera un bon plan pour faire l’amour au volant, affirment des chercheurs britanniques.

Les voitures autonomes ou « sans conducteur » existent déjà mais les constructeurs ont encore du chemin à faire avant que cette technologie soit disponible à un prix raisonnable pour votre Renault Clio, …


Sans attendre, car demain plus que jamais le temps sera précieux. C’est pour cela que les automobilistes ont déjà une idée de ce qu’ils feront lors de leurs trajets futurs en voiture autonome :

– D’abord manger,

Copyright :

– ensuite dormir,

Business, Buro, Loft, Essen, NRW, Deutschland, m66

– et enfin le sexe… Alors rouler plus intelligent, plus écolo et plus sexy avec le covoiturage, ça vous dit ?

(atmb.com/fr)

Leur choix est davantage définit par ordre de préférence que chronologique.

Pour cette dernière activité citée, on pourra notamment parler d’« autoroute du sexe » car les personnes interrogées imaginent que cela sera plus simple de faire ça sur des voies rapides. Et sans doute plus discret ; régression un peu facile, faite par le Washington Post.

Le PornHub roulant

Le de l’.
L’article commençait par suggérer que les voitures sans conducteur « donneront aux gens un nouvel endroit pour avoir des rapports sexuels. Peut-être pour de l’argent. »

En gros l’étude a prétend que les voitures autonomes peuvent offrir un lieu pour le tourisme sexuel !


Les gens font déjà l’amour dans les voitures ; les voitures classiques. Ils le font depuis un certain temps, et souvent dans un l’inconfort.

Une étude publiée dans les Annales de la Recherche en Tourisme affirmait que 60% des automobilistes ont déjà fait l’amour en voiture. Mais on ignore si elles étaient en mouvement…
Les chercheurs des Universités du Surrey et d’Oxford prévoient apparemment de toutes nouvelles possibilités dans des autos aux intérieurs plus spacieux :

Alors que (les voitures sans conducteur) seront probablement surveillées pour dissuader les passagers de coucher ou de consommer de la drogue. Les véhicules autonomes pourraient couvrir diverses activités illicites, notamment le trafic de drogue, voire le terrorisme.

Bref, heureusement qu’une telle mesure liberticide devrait pouvoir être contournée à gros coups de lobbying effréné ou à un joli tour de passe-passe sémantique, comme l’avait .
Mieux encore, piratée pour la supprimer. Une chose est sûre : les autorités devront s’attendre à des ripostes des consommateurs qui défendent nos libertés individuelles et privées.

À lire aussi… #NoNutNovember, le mouvement réunit les amateurs de branlette autour d’une « petite cure de jeûne » qui fait du bien…

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru