« Pussypedia » : l’encyclopédie de la chatte est en ligne !


Clarisse Luiz 9 juillet 2019

Un site informatif, éducatif et sans cliché 100% dédié à l’organe génital féminin !

« Comment pouvons-nous expliquer le fait que nous avons réussi à atterrir sur la Lune mais que nous avons encore du mal à décrire entièrement l’organe responsable des orgasmes de la moitié de la planète ? Ou que la plupart des gens qui en possèdent un ne sache pas le dessiner ? », s’interrogeaient trois mexicaines. C’est en partant de ce constat que la journaliste Zoe Mendelson, l’artiste Maria Conejo et Jackie Jahn, doctorante en médecine ont eu l’idée de créer un site informatif entièrement dédié au sexe féminin. 

Après une campagne de crowdfunding lancée en novembre dernier, les trois femmes ont réussi à lancer leur projet. Ce 1er juillet, elles ont, avec l’aide de nombreux contributeurs mis en ligne Pussypedia : « l’encyclopédie de la chatte ». 

Encyclopédie participative

Le site ressemble à un croisement entre une encyclopédie participative, un média qui publie des articles et une base de données qui renvoie vers des liens externes. Pussypedia propose même une carte interactive des organes génitaux que l’on peut observer à 360°. Cette carte est avant tout une manière plus humaine et détaillée de présenter les choses que dans les manuels scolaires.

Au total plus de 200 contributeurs et contributrices ont travaillé pour rédiger les articles de la plateforme sur la base du volontariat. Sexualité, contraception, prévention des infections sexuellement transmissibles, IVG… les créatrices de Pussypedia veulent vulgariser les connaissances scientifiques sur le sexe féminin. 

L’encyclopédie est totalement gratuite et bilingue car les articles sont rédigés en espagnol et en anglais.

Briser les tabous

Les trois femmes à l’origine de Pussypedia regrettent que la plupart des observations sur le sexe féminin ne se concentrent généralement que sur sa fonction reproductive : « En dehors de la médecine, les personnes avec une vulve vivant en Occident ont été privées d’informations sur leurs corps pendant des siècles, pour des raisons culturelles, religieuses et patriarcales » expliquait Zoe Mandelson.

L’objectif du site est donc de « remédier au manque d’information accessible et de qualité sur nos corps en ligne ». Les créatrices espèrent par la même occasion briser les tabous concernant tout ce qui touche au sexe féminin comme la ménopause, les règles, la masturbation… Elles rappellent quand même que le contenu de leur encyclopédie ne prétend pas à remplacer l’expertise médicale. 

Un média inclusif

Les créatrices revendiquent l’utilisation du terme « pussy », qu’elles estiment inclusif pour parler à la fois du genre et de l’anatomie. Il peut désigner « une combinaison du vagin, de la vulve, du clitoris, de l’utérus, de la vessie, du rectum, de l’anus et qui sait, peut-être des testicules », écrivent-elles sur le site.

La plateforme prend donc soin de parler à toutes les personnes dont le sexe est socialement considéré comme féminin, mais qui ne se sentent pas forcément appartenir à ce genre : « De nombreuses personnes avec une chatte ne sont pas des femmes et de nombreuses femmes n’ont pas de chatte. »

(Photo à la une : )

À lire aussi…

Une tribune pour la reconnaissance du clitoris signée par des célébrités

Éducation sexuelle : le clitoris enfin correctement représenté !


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru