Pornhub révèle que ses utilisateurs préfèrent les petits seins


Fernand Satan 23 août 2017

La fascination pour les gros nibards est-elle excessive ? C’est en tout cas ce que révèle la dernière étude de Pornhub.

Pornhub révèle que ses utilisateurs préfèrent les petits seins

Longue vie aux petits seins

Pornhub qui compte plus de 60 millions de visiteurs chaque jour, dévoile assez régulièrement les petites habitudes de ses consommateurs. Et la dernière étude en date montre que les gros seins ne font plus autant fantasmer les hommes.

La tendance semble s’être inversée au fil du temps. En juillet 2017, la courbe montre que le nombre de recherches associées au terme « small tits » (petits seins) a considérablement augmenté alors que dans le même temps, les grosses poitrines ont enregistré un net recul.

L’étude a par ailleurs révélé que ses utilisateurs préféraient admirer une vraie paire de seins, plutôt qu’une poitrine siliconnée. L’heure n’est plus aux poitrines opulentes. Les petits seins (re)prennent le pouvoir.

La fin des nibards ?

Les nibards restent encore populaires, mais les recherches liées aux seins ne représentent plus que 1,5% des recherches sur Pornhub, un nombre extrêmement faible compte tenu du nombre de personnes qui se rendent sur le site.

En revanche, les amateurs de nichons ont toujours autant d’imagination et leurs recherches impliquant le mot « boobs » (seins) sont souvent associées à des catégories comme « redhead » (rouquine), « teacher » (institutrice), « japanese » (japonaise) ou encore l’indémodable « milf » (cougar).

Invité à commenter ces chiffres, Corey Price, le vice président de Pornhub a déclaré que « tout le monde a ses propres préférences. Ce qui pourrait être un coup de foudre pour quelqu’un, pourrait être un retour pour quelqu’un d’autre. En substance, c’est la beauté du porno. »


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru