La Une de Charlie Hebdo : elle en bouffe beaucoup !


Clarisse Luiz 13 juin 2019

L’hebdomadaire satirique fait polémique avec son dessin consacré à la Coupe du monde féminine.

En cette période de Coupe du monde de football féminin, Charlie Hebdo a décidé de faire une « Une » un peu spéciale…

Le Une du dessinateur Biche représente une vulve, dans lequel soit le ballon de foot semble plonger soit il ferait office de clitoris. Son titre « On va en bouffer pendant un mois ! » n’a pas tardé à faire polémique et à affoler les réseaux sociaux.

Indignation quasi générale

Rétrograde, vulgaire, nulle, trash, sexiste, malvenue, scandaleuse, condamnable, bref tous les adjectifs y sont passés pour décrire la Une jugée outrancière. Avec ce dessin provocateur, Charlie Hebdo s’est attiré les foudres des internautes et de plusieurs personnalités. « Ça me rend très triste, parce que c’est comme si le sexisme n’était pas grave », déplore l’écrivain Lucie Brasseur.La Une a d’ailleurs tellement choquée qu’elle a été censurée sur certaines chaine télévisées

Le hashtag Charlie Hebdo s’est retrouvé en tendance Twitter toute la journée. Et la Une n’a pas fini de faire parler d’elle. Face aux critiques véhémentes, certains internautes assurent voir dans le dessin de Biche une critique du sexisme. 

Une critique du sexisme ?

L’édito de Riss, le rédacteur en chef laisse au contraire à penser que cette Une serait en vérité, un plaidoyer pour le football féminin, « Le foot féminin devra-t-il aussi participer à l’abrutissement des foules pour être pris au sérieux et considéré comme l’égal du foot masculin ? », s’interroge-t-il. Vu sous cet angle, le journal semble critiquer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans le football, les stéréotypes persistants (qui ramènent presque constamment la femme à un sexe) et le manque de reconnaissance des joueuses.

Sur les réseaux sociaux, la Une a rencontré une majorité de réactions négatives, mais certains défendent la position de l’hebdomadaire en comparant sa Une au célèbre tableau de Courbet. « Est ce qu’on peut dire que c’est « l’origine du foot » ? » peut-on lire sur Twitter. Alors, Charlie est-il misogyne ou au contraire, prône-t-il l’égalité entre les hommes et les femmes ?
Ou la pire victime de l’histoire, n’est-il pas plutôt l’image du football ?

(Photo à la une : Charlie Hebdo)

À lire aussi…

L’identité de « L’origine du monde » découverte par hasard

Financer la pornographie féministe pour lutter contre le sexisme


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru