Sex Island : la croisière sexuelle très controversée


Clarisse Luiz 9 mai 2019

Alcool, drogues et femmes à volonté, c’est la Sex Island expérience !

Sex Island : la croisière sexuelle très controversée - cmsforever.ru

L’année dernière la Good Girls Company lançait sa première croisière sexuelle. Le concept a eu tellement de succès que c’est reparti pour un tour ! Pour cette seconde édition, l’entreprise compte bien rendre sa croisière encore plus mémorable.

Alcool, drogue et sexe à gogo !

sex island - cmsforever.ru

Le concept est plutôt basique : pour 6000 dollars, 50 hommes pourront passer 4 jours en compagnie de 100 prostitués et faire la fête avec drogue et alcool illimités.

« Toutes les filles sont là pour vous faire plaisir et vous faire sentir comme un roi. Si vous avez un fantasme particulier, assurez-vous d’en informer l’hôte, ou les filles, et elles veilleront à les réaliser, a tenu à préciser la compagnie sur son site. La consommation de drogues est autorisée lors de l’événement et les prostituées y sont favorables » Ça promet ! Et si vous vous ennuyez ou que vous ne voulez pas passer tout votre temps au lit, Sex Island propose d’autres activités comme de l’équitation, du golf et même un tournoi de poker auquel le gagnant aura droit à une « surprise épique ». La Good Girls Company pense vraiment à tout !

Mais qui sont les clients de cette croisière un peu particulière ? Selon le témoignage d’un des participants de l’année dernière, la plupart des participants venaient des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et d’Australie. Selon la Good Girls Company, parmi ces personnes se trouvait un chanteur connu, mais l’entreprise n’a pas voulu en dire plus.

Après les 4 jours de fiesta sur une ile des Caraïbes l’année dernière, pour cette seconde édition c’est à Las Vegas dans un lieu encore tenu secret que ces messieurs pourront assouvir tous leurs désirs.

Un concept qui fait polémique

Sex Island : la croisière sexuelle très controversée - cmsforever.ru

Évidemment, dès la première édition, le concept de Sex Island a donné suite à de nombreuses polémiques et à de violentes réactions. Certains médias qualifient la croisière de « Paradis de la prostitution ». Pire encore Sex Island surfe sur l’illégalité : en employant des prostituées, l’entreprise devient proxénète, une activité sévèrement punie aux États-Unis. Reste à savoir si l’édition de cette année aura autant de succès que la précédente…

(Photo à la une : )

À lire aussi… 

Prostitution et projet de loi, le point de vue d’une escorte

Visiter le quartier rouge d’Amsterdam : c’est terminé !


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Lucadello Alain

    Bonne inisitiative

cmsforever.ru