Elle crée une oeuvre d’art avec des dick pics reçues sur Tinder !


Clarisse Luiz 19 juillet 2019

Peindre des photos de pénis pour son master en art, c’est le pari fou de cette étudiante !

Francesca Harris, une étudiante Anglaise âgée de 21 ans s’est lancé dans un projet d’art pour le moins unique. Elle a cherché à rassembler le plus d’images de pénis possible pour ensuite les peindre sur une toile d’1m80. Et pour collectionner autant de photos d’appareils génitaux masculins, l’étudiante ne s’est ni tournée vers Google ni vers les films porno, mais vers Tinder !

Une documentation rapide grâce à Tinder

Dans sa bio Tinder, Francesca a noté exactement ce qu’elle recherchait et a « matché » avec près de 600 hommes. Elle explique au magazine britannique avoir reçu des réponses diverses et variées. Près d’un tiers de ses interlocuteurs ont demandé s’ils pouvaient avoir quelque chose en retour, comme une photo de ses seins par exemple. Le reste des candidats se serait immédiatement pris au jeu et au total Francesca aurait reçu près de 300 clichés. 

Elle en a finalement sélectionné 140 pour les peindre. Si l’étudiante ne donne pas ses critères de sélection, elle explique que les peindre était un véritable défi, surtout de manière aussi réaliste : « J’ai trouvé que les pénis légèrement inhabituels ou particulièrement veineux mettaient plus de temps à peindre ».

Dénoncer les dick pics non sollicitées

Dans son exposition « The Modern Male », l’étudiante tente d’explorer comment et pourquoi, à l’ère numérique, les hommes ont tendance à exprimer leurs tendances narcissiques à travers leurs organes génitaux. D’où la réflexion sur les fameuses « dick pics » reçues par les femmes bien trop souvent sans leur consentement.

« Ça a dû commencer au début de mon adolescence, ça arrive à tous les gens que je connais. C’est devenu la norme », raconte-t-elle. Après sa demande plutôt atypique, certains messages l’auraient amusée alors que d’autres l’auraient profondément gênée ou dégoûtée. Un homme est même allé jusqu’à lui envoyer 25 photos de son pénis… 

Francesca explique quand même qu’elle n’a aucun problème avec les dick pics, tant que les femmes qui les reçoivent sont consentantes. Et même si elle était bien consentante, elle avoue avoir été surprise par le nombre de photos qu’elle a reçu et que ceux qui ont refusé lui ont redonné un peu d’espoir en l’humanité.

Des réactions mitigées

Lors de l’exposition à son l’Université de Northampton, Francesca raconte que les visiteurs et les visiteuses ont eut des réactions différentes. Elle a remarqué que ses peintures semblaient mettre les hommes plus mal à l’aise que les femmes. Elle qui disait vouloir « mettre les homme face à leur geste », l’opération a l’air d’avoir fonctionné.

« Je veux que les gens réfléchissent et comprennent pourquoi ils sont si gênés par la vision des organes génitaux masculins. Si les hommes pouvaient réfléchir à deux fois avant d’envoyer des dick pics non sollicitées, ce serait génial », a-t-elle conclut.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Bumble a la solution aux dick pics non sollicitées !

Quelques dick pics et sa carrière en prend un coup


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru