Chuchote-moi, encourager la littérature érotique sur le web


La rédaction 24 novembre 2017

Vous écrivez en ligne mais n’arrivez pas à développer votre audience ? Et si vous commenciez par « chuchoter » vos textes érotiques…

Vous êtes un écrivain amateur amoureux de la littérature érotique et vous souhaitez vous faire connaître ?, portée par des jeunes experts du milieu du web, propose de vous accompagner dans votre publication digitale. Entre optimisation du référencement des textes et intégration des nouvelles formes de crowdfunding, rencontre avec un des cofondateur qui parle de cette initiative avec de vraies convictions militantes.

cmsforever.ru : Pourquoi cet intérêt pour la littérature érotique ?

Nos parents en avaient dans leur bibliothèque et nous nous sommes dit que ce genre (presque poussiéreux) souffrait d’un réel manque de visibilité. Mais l’intérêt est concrètement parti du phénomène 50 Nuances de Grey, on s’est dit que ça révélait  une nouvelle tendance de la société, que ça se développait. En fait, on l’a vu comme une opportunité, comme des gamins du web qui voyaient un terrain en friche à aller embellir et rajeunir !

cmsforever.ru : Qui écrit sur votre plateforme ?

C’est hyper large ! On atteint presque une équité homme-femme et nous en sommes très contents.  On a des auteurs de 25 ans, comme de 40-50 ans. Au final, c’est assez représentatif de la population humaine. Autant d’auteurs aguerris que de curieux qui démarrent l’écriture.

cmsforever.ru : Des projets en développement ?

Ce que l’on aime, c’est les gens qui racontent des histoires en saga. C’est comme les séries, ça rend les lecteurs complètement « addicts ». On imagine simplifier le système pour que la saga soit facilement accessible en quelques clics… et que les fans puissent télécharger le tout, si ça les intéresse !

Venez découvrir la plateforme Chuchote-moi.fr à l’occasion !

Les textes qui y seront lus à haute voix sont à découvrir ici :

1. Pallilogie – Lettre à ma poupée qui crie « je t’aime »

« Tu te rappelles des « poupées qui parlent » ? Tu sais, celles qui disaient « Maman ! » quand on appuyait sur le bouton dans leur dos ? Et ben, moi, je suis un peu pareille, quand je jouis très fort, je crie « Je t’aime ! », mais il ne faut pas que ça te fasse peur, c’est juste comme ça que j’ai été fabriquée »

2. Circe Trillium – Lettre à Constant

« En fait, tu pourrais être mon ami. Et même un ami proche. Je pourrais t’inviter à aller boire une bière sur la terrasse du Quai du Port, sous le grand marronnier, au bord du lac. Nous parlerions d’Adeline et de votre futur. Car vous en avez un ensemble, et c’est pour cette raison que j’ose t’écrire cette lettre aujourd’hui.

Autant l’avouer tout de suite : c’est moi qui ai baisé ta femme pendant son dernier séjour à Neuchâtel. Et c’était délicieux. »

3. Clarissa Rivière – Lettre à mon amant trop sage

« J’ai hâte d’être en juin, qu’il fasse beau à nouveau ! Car pour l’instant, avant d’atteindre ma peau, tu dois te faufiler sous plusieurs épaisseurs de pulls… On flânera dans des jardins romantiques, chauffés par les rayons du soleil, à la recherche de clairières ombragées. Je porterai seulement une robe d’été, de la jolie lingerie, ou rien peut-être, une grande capeline… »

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru