L’Empire des sens fait peau neuve


Fernand Satan 18 juillet 2017

Une restauration en 4k qui fait revivre ce grand classique du cinéma érotique.

L’Empire des sens fait peau neuve

Un scandale au Japon…

Lors de sa sortie en salle au Japon en 1976, l’Empire des sens suscita un procès retentissant en raison de son caractère pornographique. Oshima a décidé de braver la censure et surtout les tabous de la civilisation japonaise en tournant pour la première fois au Japon un film avec des rapports sexuels non simulés, où les organes génitaux apparaissent enfin à l’écran.

Inspiré d’un fait réel ayant défrayé la chronique judiciaire, l’intrigue du film semble se limiter, une heure et demi durant, à suivre Sada, une ancienne Geisha embauchée comme serveuse dans une auberge et remarquée par l’amant de la patronne, Kichizo, qui décide alors d’en faire sa maîtresse. Les deux amants s’entraînent chacun dans une spirale érotique qui les coupera progressivement du monde extérieur.

Mais un succès à l’international

La censure passe et floute les scènes trop explicites mais la passion dévorante qui unit les deux amants traverse les frontières et connaît un succès retentissant dans le reste du monde. Ce coup d’éclat, Oshima le doit à un producteur français, Anatole Dauman, qui lui donne carte blanche pour réaliser ce film érotique.

Succès critique, le film est également un succès public puisqu’il engrange plus de 1,7 million d’entrées. Pendant ce temps-là au Japon, le gouvernement ne diffuse qu’une version coupée et comportant des zones floutées. Oshima est attaqué en justice pour obscénité mais il sera finalement acquitté après trois ans de procès.

Quarante et un ans après sa sortie, le film n’a pas pris une ride sur le plan esthétique. La rédaction d’cmsforever.ru vous invite à voir ou revoir cette œuvre incontournable dans les salles de cinéma.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru