Le Netflix version porno est arrivé !


Clarisse Luiz 26 février 2019

Le Netflix du Porno compte déjà 100 000 abonnés. Allez-vous être le prochain ?

Netflix of porn - cmsforever.ru

Pendant la 36ème édition de l’AVN Adult Entertainment Expo, Bree Mills, une réalisatrice et productrice de films pornographiques a parlé d’une nouvelle plateforme qui pourrait bouleverser l’industrie pornographique : Adult Time.

Le « Netflix of Porn »

Adult Time est un service d’abonnement en ligne de vidéos et de séries pour adultes. Le site propose quelques 50 000 scènes de porno haute qualité et souvent à grand budget. Du contenu auquel on peut accéder moyennant un abonnement de 19,95 $ par mois pour le forfait de base. Pour 29,95 $ par mois, les abonnés pourront streamer et télécharger les vidéos qu’ils désirent.

Adult Time part clairement du principe que le modèle de Netflix peut également marcher dans le secteur de la pornographie : « Je peux regarder tout ce qui se trouve sur Netflix sur d’autres plateformes gratuites, alors pourquoi payer mon abonnement Netflix? Parce que Netflix est une plateforme elle est segmentée, allouée, confinée, condensée et classée dans des catégories que je peux facilement suivre et auxquelles je peux accéder ».

Pour beaucoup, le lancement d’une plateforme payante pornographique est un pari osé, pour ne pas dire impossible. Pour l’heure, la plateforme compte déjà près de 100 000 comptes. Bree Mills est confiante et s’est fixée un objectif de 1 million d’abonnés.   

Nouveau modèle économique pour le X

Avec ce projet, Bree Mills veut concurrencer directement les géants du porno gratuit comme Pornhub et YouPorn. Leur modèle économique est uniquement basé sur du contenu gratuit, des publicités et du contenu sponsorisé.

Cela peut sembler surprenant, dans une ère où le porno gratuit est trouvable à peu près partout, mais les consommateurs prêts à payer existent toujours. L’industrie pornographique a été prise d’assaut par des services de vente directe aux consommateurs, comme les snapchats premium ou les cam shows. Sur des sites comme MyFreeCams et LiveJasmin, des millions de consommateurs paient les artistes pour avoir accès à du contenu unique.

Bree Mills n’en démord pas, pour elle, il reste encore des personnes qui paieront pour les bonnes choses.

Quel avenir pour l’industrie ?

Shira Tarrant, professeure de sexualité à la California State University explique au  que l’idée d’une plateforme payante pourrait avoir l’avantage de sortir l’industrie pornographique du secret et de la perversité. Si la plateforme de Bree Mills décolle, d’autres modèles verront sans doute le jour pour tenter de donner un nouveau souffle au porno payant.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi… 

Netflix : La nouvelle série « Sex Education » consacrée au sexe

Pornographie : Il y a aussi des effets positifs


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru