Interview privé avec Lexie Candy


Flore Cherry 29 avril 2015

Lexie Candy, c’est cette petite brunette pulpeuse de 22 ans qui adore jouer et s’exhiber. Présentatrice pour le DVD de cmsforever.ru magazine n°48, elle se dévoile pour nos fidèles lecteurs…

cmsforever.ru : Lexie Candy, ton nom commence à faire du bruit dans le milieu du porno. Peux-tu nous parler de tes débuts, comment tu t’es lancée dans le grand bain ?

En fait, j’ai commencé dans la webcam avec Cam4 et je ne l’ai plus quittée durant deux longues années. A la base, j’ai commencé cette activité en parallèle de mon apprentissage, sous les conseils d’une bonne amie. Au fil du temps je m’y suis vraiment plu, j’aimais ce côté ludique et exhib’. Même si j’étais assez jeune à mes débuts, j’avais tout juste 19-20 ans, je me suis tout de suite sentie à l’aise. Pour développer mon réseau et inviter les gens à assister à mes shows, j’ai du aller sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et j’ai même créé mon blog ! Ca m’a permis de développer mes contacts et de commencer à voir l’envers du décor en allant voir ce qui se passait ailleurs et en discutant avec les gens du milieu X. Ca m’a vraiment donné envie de franchir la barrière.

LEXIE_CANDY_2
cmsforever.ru : Justement, qu’est-ce qui t’a le plus plu dans le mode de vie d’une hardeuse, le plus donné envie de te lancer ?

Je me suis rendue compte que le métier d’actrice X, c’était vraiment le « plan parfait » pour lier l’utile à l’agréable. Dans un sens tu te fais payer pour te faire maquiller, coiffer, voyager et prendre ton pied. Cela fait un an et demi maintenant que je suis dans le porno et je ne regrette vraiment pas mon choix.

cmsforever.ru : Est-ce que tu t’es tout de suite sentie à l’aise dans ce milieu ?

J’ai commencé chez Playboy et ensuite, j’ai arrêté pendant un an. Physiquement, je ne me plaisais pas assez, j’avais besoin de me sentir bien dans mon corps et dans ma sexualité privée avant de pouvoir « offrir » ça à une caméra. Même si ce premier tournage est resté globalement une belle expérience, il fallait que je reprenne confiance en moi.

cmsforever.ru : Il t’a fallu du temps pour maîtriser le métier d’actrice ou ça t’es venu assez naturellement ?

Etre actrice X n’est pas du tout intuitif. Il y a à peine un et demi, j’étais la « nana » la moins féminine du monde. Je choisissais mes vêtements pour qu’ils soient confortables avant d’être esthétiques. Quand j’ai commencé dans le X, j’ai tout de suite contacté , je lui ai dit que je l’admirais énormément et que je voulais lui ressembler. Ses conseils me furent alors très précieux ! Elle m’a orientée sur les bons et les mauvais partenaires, sur la lingerie que je devais porter pour mettre mon corps en valeur, et surtout, elle a insisté sur l’importance de « prendre son temps » professionnellement. Beaucoup de filles se font bannir très vite de ce milieu car elles donnent tout (un fist anal, une double péné’) tout de suite et elles lassent très vite leurs spectateurs. Moi, j’essaie d’inscrire le porno dans un projet de carrière sur la durée, je fais très attention à bien sélectionner mes commandes et il m’est déjà arrivé de refuser du travail !

LEXIE_CANDY_3
cmsforever.ru : En parlant de « mettre son corps en valeur », c’est bientôt l’été, qu’est ce que tu conseillerais à nos cmsforever.ruistes en terme de lingerie ?

En premier lieu, il faut que les filles prennent conscience qu’elles ne se voient pas forcément telles qu’elles sont. Elles verront toujours leurs défauts avant leur potentiel érotique. C’est dommage ! Il ne faut pas avoir peur d’acheter un porte-jarretelle et de tout se permettre. En revanche, si j’avais un vrai conseil à donner ce serait celui d’acheter de la lingerie à la bonne taille. Si on fait un 40, on n’achète pas un 36 ! On peut éventuellement aller dans de grandes enseignes de lingerie, les vendeuses sont toujours de bon conseil.

cmsforever.ru : En parallèle de ton métier d’actrice, tu arrives à conserver une vie de couple stable… c’est quoi ton secret ?

Mon mec, c’est mon premier amour, je l’ai rencontré à 17 ans. On s’est tout de suite installés ensemble et aujourd’hui je suis mariée. Quand j’ai commencé par la webcam, il m’a soutenue, il a même fait des shows avec moi ! Ce qui est important, c’est de savoir que je peux tout lui dire pendant les moments où je suis sur un tournage. Je sais qu’il va vraiment m’épauler et s’inquiéter de savoir si tout s’est bien passé.

cmsforever.ru : Tu arrives à faire la part des choses entre ton copain et un acteur ?

Dans le porno c’est purement du physique, il n’y a pas de sentiment. Même si je trouve que c’est très agréable et que j’arrive facilement à l’orgasme avec n’importe quel partenaire, le toucher n’est pas le même, les murmures, la respiration n’ont pas leur place. Dans une relation pornographique, il n’y a pas cette sincérité. Tout est aseptisé, artificiel, alors que ma relation avec mon homme, je la mets sur un piédestal !

LEXIE_CANDY_1
cmsforever.ru : Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite de l’aventure dans le milieu du X ?

J’aurai vraiment l’impression d’avoir réussi quand je serai allée aux Etats-Unis et surtout quand j’aurai percé là-bas, un peu comme . Arriver à obtenir une reconnaissance de ce milieu professionnel marquerait vraiment l’aboutissement de ma carrière.

cmsforever.ru : Ton anecdote la plus insolite ?

Pour fêter Pâques l’année dernière, je faisais une animation webcam pour un site de rencontre avec Liza Del Sierra et elle avait acheté des petits œufs en plastique. Le clou de la soirée, c’était que je me mette un de ces fameux œuf dans les fesses. Le faire entrer n’a pas été le plus difficile, mais ça a été un vrai calvaire de la faire ressortir ! Heureusement il s’est expulsé tout seul le lendemain matin, je n’avais vraiment pas envie d’aller à l’hôpital. Même si sur le coup j’ai été assez stressée, avec le recul, j’en rigole aujourd’hui !

cmsforever.ru : Ca s’est bien passé ton tournage avec cmsforever.ru ?

Très bien. C’est la première fois que j’avais ce rôle de présentatrice et ça m’a beaucoup plu ! J’ai aimé prendre ce jeu : être juste excitante par la parole et le charme. J’étais très stressée par rapport au texte à apprendre – il faut être honnête, dans les scénarios pornographiques il n’y a jamais beaucoup de texte – et c’est une vraie fierté pour moi de m’en être plutôt bien sortie ! Enfin, c’est à vous de juger…

Étiquette:
À propos de l’auteur
Flore Cherry

Flore Cherry

Journaliste, blogueuse et organisatrice d'événements dans le milieu de l'érotisme, je suis une jeune fille cul-rieuse qui parle de sexe sans complexe (et avec une pincée d'humour, pour que ça glisse mieux !)

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru