Le conseil santé d’une influenceuse : se faire bronzer le périnée


Sensuelle Estelle 3 janvier 2020

L’Instagrameuse américaine Meagan recommande sa routine soleil : se faire bronzer le périnée. Une pratique qui n’est pas sans risque…

Le conseil santé d’une influenceuse : se faire bronzer le périnée

« L’ensoleillement du périnée » : une pratique vertueuse selon Meagan

C’est sur son compte Instagram (metaphysicalmeagan) que la jeune américaine Meagan partage sa routine « périnée au soleil ». Ce rituel serait issu d’une ancienne pratique taoïste, explique-t-elle, sous la photo où elle expose sa vulve et son anus au soleil.

A post shared by () on

Dans le taoïsme, le pérénium, autrement dit le périnée, constitue « une passerelle entre l’énergie qui entre et qui sort du corps », poursuit Meagan.

Et grâce à l’énergie solaire, les bénéfices seraient nombreux sur l’ensemble du corps : une augmentation de la créativité, une libido saine, une énergie sexuelle équilibrée, liste la jeune femme. Même son sommeil serait bien meilleur ! Elle soutient d’ailleurs que « 30 secondes de bronzage de votre “trou du cul” est l’équivalent d’une journée en plein soleil avec des vêtements« . Jusqu’à estimer que cette pratique est « plus énergisante que des tasses de café. »

Et ces effets seraient obtenus en exposant son périnée seulement 5 minutes par jour.
Info ou intox ? Aujourd’hui, aucune étude n’étaye sa théorie de « l’ensoleillement du périnée » qui suscite d’ailleurs le scepticisme au vu de certains commentaires : « Quelqu’un peut-il me transmettre l’étude qui montre que 30 secondes de soleil dans le “trou du cul” valent une journée en plein soleil ? Ou est-ce que c’est mon chat qui a étudié toute sa vie  ?« . Ainsi que : « Je pense que cela aurait un impact négatif sur ma relation avec mes voisins ».

Les potentiels dangers du soleil ne sont pas négligeables !

Le soleil est, certes, revendiqué comme bienfaiteur pour la santé. Les UVB, contenus dans les rayons du soleil, activent la production de vitamine D, une substance qui facilite l’absorption du calcium et du phosphore par le tube digestif. D’autant plus que le corps entier possède des cellules pigmentaires qui vont se colorer dès lors qu’elles sont exposées au soleil.

Oui, mais s’exposer au soleil n’est pas sans conséquence pour la peau ! Les rayonnements ultraviolets provoquent des coups de soleil, des brûlures et favorisent le vieillissement de la peau. Sans compter qu’à long terme, le soleil peut être responsable du cancer.

Les peaux fines et fragiles seraient les plus exposées, comme la verge donc. La dermatologue Nina Roos précise que : « La peau du pénis n’est pas du tout prévue pour être exposée de façon intense« . Et il en est de même pour le sexe féminin.

La seule protection primordiale face au soleil reste la crème solaire. Sauf qu’elle n’est pas adaptée pour les zones intimes, dont la vulve et l’anus. Pire encore, si le produit migre jusqu’au vagin, il peut perturber la flore vaginale. Infections ou irritations s’inviteront alors au bain de soleil.

Tant qu’aucune recherche ne montre les bienfaits de « l’ensoleillement du périnée », il vaut mieux éviter cette pratique… (Navré pour vous les nudistes !)

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Le soleil peut vous aider à avoir une meilleure érection

Faire l’amour dans la nature : nos conseils pratiques


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cmsforever.ru